Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La tribune sud du stade Rajon de Bourgoin-Jallieu aura aussi le droit à son lifting et c'est le CSBJ qui paie

-
Par , France Bleu Isère

En raison de la crise sanitaire, on ne sait pas quand le public pourra revenir dans les stades. Mais cela n'empêche pas le CSBJ Rugby de se projeter vers l'avenir. Le club berjallien a dévoilé ce jeudi 18 mars les travaux prévus pour repenser la tribune Sud du stade Pierre-Rajon.

A quoi ressemblera la nouvelle tribune sud ? Voici un petit aperçu.
A quoi ressemblera la nouvelle tribune sud ? Voici un petit aperçu. - @Amandine Evrard architecte / CSBJ Rugby

A Bourgoin-Jallieu (Isère), le stade Pierre-Rajon, antre du CSBJ, poursuit sa mue. Après trois millions d'euros injectés par différentes collectivités pour reconstruire la tribune nord (côté piscine) en 2018, c'est la tribune sud qui va avoir le droit à un sacré lifting. Mais pour cette partie, aucun argent public n'est en jeu. "Le financement passe uniquement par des fonds privés", explique le président du CSBJ Henri-Guillaume Gueydan. Il a du convaincre les banques. "Pas simple", admet-il, en cette période de crises sanitaire et économique. 

La brasserie, de nouvelle loges mais plus aucun gradin

La facture s'élève à 3,7 millions d'euros. Une jolie somme pour supprimer tout l'espace qui existe aujourd'hui entre les deux tours-loges. Puis pour reconstruire un bâtiment, un peu plus haut que l'actuel. La tribune-buvette va disparaître. Le stade perd au passage 300 places assises et aura ensuite une capacité de 6400 sièges. Le club indique que le Kop Bergusia, qui a ses habitudes là, a été prévenu en début de saison et qu'il trouvera place dans l'une des tribunes latérales.

En rez-de-chaussée de cette nouvelle structure, on trouvera la brasserie du club, qui va donc être déplacée. A l'extérieur, une terrasse pouvant accueillir 160-190 personnes sera installée. Au premier étage, huit nouvelles loges vont voir le jour. Au deuxième, les deux salons de réception vont être repensés avec une capacité maximale de 328 places. Tout ça veut dire plus de pièces, des salles de tailles différentes, mieux adaptées. Notez qu'avec le transfert de la brasserie dans cette tribune, les locaux vacants verront l'arrivée de la boutique du CSBJ.

Si le club veut améliorer son accueil VIP les jours de match, il compte aussi faire entrer de l'argent via ce type de prestations. "L'idée est que cet endroit devienne "the place to be". Qu'on ait envie d'y organiser un événement professionnel, une soirée privée, d'y boire un verre, d'y manger. Aujourd'hui, on est sollicité pour des formations, des séminaires, des forums, des fêtes privées aussi, mais on ne peut pas répondre à la demande car on n'a pas l'équipement pour", explique Henri-Guillaume Gueydan. 

Voilà à quoi ressemblera la tribune, côté pelouse.
Voilà à quoi ressemblera la tribune, côté pelouse. - © Amandine Evrard architecte / CSBJ Rugby

Une convention avec la Ville

Pour faire les travaux, puis exploiter cette tribune, le club passe par une convention d'occupation temporaire du domaine public avec la Ville. Un accord sur 25 ans qui implique notamment que le club paie chaque année une redevance de 10.000 euros et qu'il reverse un petit pourcentage des recettes générées par cet équipement. C'est la réglementation qui fixe ses conditions.

Aurélien Leprêtre, adjoint aux sports, l'assure : "il n'y a aucune volonté de la Ville aujourd'hui de laisser le stade à une gestion privée. C'est vraiment cette tribune-là qui sera gérée par le club." Comprenez que les autres clubs de la ville pourront toujours bénéficier des installations. C'est le cas du club de foot, le FCBJ, qui y joue certains matches. La sécurité, l'organisation de l'enceinte restent sous la responsabilité de la mairie.

L'espoir de recettes supplémentaires

"On le voit avec l'exemple de l'Olympique lyonnais, beaucoup de clubs ont développé leur propre tribune, leur propre stade pour essayer de multiplier les recettes.", souligne Aurélien Leprêtre. De nouvelles recettes avec cette tribune, gérée par la Holding BJ Group pour le CSBJ, c'est ce qu'espère le président du club. 

Quand il a pris la tête du club, en mars 2018, Henri-Guillaume Gueydan avait dit que le CSBJ allait devoir créer des produits pour faire rentrer de l'argent. On est en plein dedans. "On est un club pro, dans une division semi-pro (ndlr : la Nationale, 3e division). Le CSBJ est une entreprise qui doit générer de l'argent. On ne peut pas se contenter des recettes des matches." Les travaux pourraient démarrer en juin avec une livraison espérée au printemps 2022

Henri-Guillaume Gueydan, président du CSBJ Rugby; Vincent Chriqui, maire de Bourgoin-Jallieu; et Aurélien Leprêtre, adjoint en charge du sports à la mairie de Bourgoin-Jallieu.
Henri-Guillaume Gueydan, président du CSBJ Rugby; Vincent Chriqui, maire de Bourgoin-Jallieu; et Aurélien Leprêtre, adjoint en charge du sports à la mairie de Bourgoin-Jallieu. © Radio France - Céline Loizeau
Choix de la station

À venir dansDanssecondess