Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Le Case Rugby risque de disparaître

vendredi 29 juillet 2016 à 6:42 Par Julie Szmul, France Bleu Saint-Étienne Loire

L'actuel président de l'association Christian Tibayrenc est aujourd'hui très pessimiste sur l'avenir du club.

Le président du CASE Rugby Christian Tibayrenc est très inquiet
Le président du CASE Rugby Christian Tibayrenc est très inquiet © Radio France

Saint-Étienne, France

Après trois années de travail intensif pour remettre le club à flots, le budget de la saison à venir n'est toujours pas bouclé. Il manque entre 50 et 60 000 euros, et le président de l'association Christian Tibayrenc ne veut pas prendre le risque de s'engager plus avant. C'est avec beaucoup de tristesse qu'il envisage aujourd'hui de mettre la clef sous la porte.

J'ai tout fait pour sauver le club. Je n'ai rien à me reprocher, et c'est pour cela que j'en ai gros sur le cœur

La tristesse du président du CASE Rugby, Christian Tibayrenc

Ce n'est peut être pas la fin du club, mais la fin de l'aventure en Fédérale 2

Le club avait déjà connu un dépôt de bilan en 2013, juste après l'aventure de la Pro D2. Il avait été rétrogradé en Fédérale 3, mais l'équipe dirigeante actuelle avait décidé de tout faire pour sortir le club de son impasse financière. Pari quasi réussi, et qui risque d'échouer pour une somme comprise entre 50 et 60 000 euros. En majorité des sponsors qui n'ont pas honoré leurs promesses de soutien du club. La banque du club, qui est pourtant celle du rugby, n'a rien voulu entendre non plus.

Le stade du CASE Rugby, l'Etivallière à Saint-Étienne - Radio France
Le stade du CASE Rugby, l'Etivallière à Saint-Étienne © Radio France

C'est d'autant plus dommage que la 8e place obtenue à la fin de la dernière saison permettait sans souci de repartir en Fédérale 2. En plus, le premier match de la poule 4 était déjà programmé contre Saint-Raphaël le 18 septembre, et l'effectif pour cette saison 2016-2017 déjà constitué...

Quelles solutions pour le club ?

Soit une dissolution pure et simple, si le tribunal correctionnel le décide, soit une reprise par une nouvelle équipe dirigeante. Mais rien ne semble venir de ce coté. La troisième voie serait de trouver un soutien financier de dernière minute qui permettrait de boucher le trou.

En cas de cessation d'activité le club serait obligé de licencier ses trois salariés.