Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Le loirétain Rémi Hugues de retour dans l'élite du rugby français

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu Occitanie

Arrivé en tant que joker Coupe du monde au Stade Toulousain, le pilier loirétain Rémi Hugues a disputé ses premières minutes à Brive, samedi. Une pige pour éviter une retraite anticipée.

Rémi Hugues sous les couleurs jaune et noir de Mont-de-Marsan, son dernier club.
Rémi Hugues sous les couleurs jaune et noir de Mont-de-Marsan, son dernier club. © Maxppp -

Toulouse, France

Dans une carrière, certains appels ne sont à manquer sous aucun prétexte. Celui reçu par Rémi Hugues, fin juillet, est l'un d'eux. Non conservé par Mont-de-Marsan quelques semaines plus tôt, le natif de Beaugency (Loiret) prépare sa retraite sportive après dix saisons dans le rugby professionnel. Mais à l'aube de la Coupe du monde, le Stade Toulousain l'appelle.

Rémi Hugues, joker d'un joker

Les premiers contacts avec le champion de France en titre n'aboutissent pas. Pour remplacer Cyril Baille, sélectionné avec le XV de France, Toulouse choisit Thomas Du Toit. Mais après le premier match des sud-africains, Du Toit est appelé en renfort pour pallier la blessure d'un pilier. Le staff toulousain se tourne vers Rémi Hugues.

"J'ai de la chance parce que j'étais parti pour arrêter, explique le loirétain. Je n'avais pas de club donc je m'étais fixé une certaine date avant de raccrocher. J'ai de la chance qu'un joueur sud-af soit parti à la coupe du monde."

Retour en Top 14, neuf ans après

A 33 ans, la réputation de Rémi Hugues n'est plus à faire. Après avoir touché ses premiers ballons à Saint-Laurent-Nouan (Loir-et-Cher), il part chez les cadets du RC Orléans en 2000. Trois saisons plus tard, il est repéré par le Biarritz Olympique. Crabos puis espoirs, Rémi Hugues joue ses premières minutes pro à 23 ans.

Une saison 2009/2010 en Top 14 conclue sur une finale de H-Cup perdue contre... Toulouse. Le pilier n'est pas conservé par les basques mais rebondit dans les Landes. Direction Dax (2010-2014), puis Grenoble (2014-2015) et Mont-de-Marsan (2015-2019): neuf ans, 189 matchs en Pro D2, 8 matchs en Top 14... et 5 essais.

Je profite à fond - Rémi Hugues

L'aventure toulousaine est une renaissance pour le pilier. "C'est comme si j'avais vingt ans, souri-t-il. Je me retrouve dans le club champion de France avec des grandes stars autour de moi. J'ai l'impression de retourner dix ans en arrière. Je prends tout ce qu'il y a à prendre et je profite à fond".

Rémi Hugues veut bonifier sa pige pour taper dans l'oeil d'un club et poursuivre sa carrière professionnelle. Malheureusement pour lui, ses débuts avec Toulouse ont abouti sur une défaite cinglante à Brive (23-9): "je m'attendais à mieux pour un retour en Top 14".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu