Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Rouen Normandie Rugby "frustré" du report de son match contre Carcassonne

Le Rouen Normandie Rugby aurait du reprendre hier soir sa saison de Pro D2 de rugby. Une reprise décalée en raison de plusieurs cas de coronavirus dans le club rouennais. Un report qui n'est pas sans conséquences.

L'entraîneur du Rouen Normandie Rugby, Richard Hill
L'entraîneur du Rouen Normandie Rugby, Richard Hill © Radio France - Thomas Schonheere

La saison 2020-2021 de Pro D2 a repris hier. Un championnat qui débute comme un replay de la saison dernière : il n'y a eu ni montée, ni descente, à l'issue du dernier championnat, arrêté au printemps en raison de la pandémie de Covid-19. Si les meilleures équipes du classement peuvent se sentir lésées, les plus en difficulté la saison dernière peuvent au contraire se sentir miraculées. Et le Rouen Normandie Rugby fait partie de ceux-là. Eric Leroy, co-président du club, en a conscience : "On va considérer que l'année dernière était une année d’apprentissage, pour voir ce qu'il nous fallait pour être au niveau. On va repartir de plus belle, mieux armés, pour régler les petits soucis de l'année dernière."  

Quinzième sur seize à l'arrêt du classement, le RNR aurait bien pu être relégué dans la division inférieure. Le Covid offre donc une nouvelle chance aux Lions de Rouen. 

Il y a une frustration de groupe

Nouvelle chance qui aurait du débuter vendredi 4 septembre, au soir, contre Carcassonne, devant le public du stade Mermoz. Des retrouvailles avortées, en raison de cas de coronavirus dans l'équipe rouennaise, qui ont conduit au report de la rencontre contre l'USC. Richard Hill, l'entraîneur du RNR, est déçu : "C'est sûr que l'on est frustrés. Mais cela va nous aider, on aura plus 'faim' quand on jouera. Certains joueurs ont besoin de démontrer comment ils jouent. Il y a une frustration de groupe, qui est normale, et il faut utiliser cette hâte, pour nous aider." 

Un contretemps, qui implique la suspension de tous les entraînements. Les joueurs sont invités à rester chez eux : "Le planning change tout le temps, admet Richard Hill. Les joueurs sont habitués à avoir un planning un ou deux mois en avance. Là c'est presque jour après jour. Et si on ne peut pas jouer avec le ballon, comme c'est le cas en ce moment, il faut garder la forme physique." Les préparateurs physiques sont donc extrêmement sollicités en ce moment, pour concocter des programmes individuels. Chaque joueur a également dû prendre connaissance d'une charte "de bonne conduite" liée au virus : "Ils doivent rester au maximum chez eux, détaille Eric Leroy. Sortir uniquement en cas de vrai besoin, en étant masqués, se laver les mains autant que possible... C'est un fonctionnement un peu nouveau, mais ce sont des joueurs professionnels. Ils ont conscience que cela doit permettre de vite retrouver les terrains." 

2 700 spectateurs au maximum

Retrouver les terrains et également participer à l'effort citoyen, pour vaincre le virus et peut-être pouvoir augmenter le nombre de spectateurs accueillis au stade Mermoz : "Actuellement, on est limités à 2 700 spectateurs sur 3 500, détaille le co-président. Cela ne nous handicape pas spécialement, mais on aimerait avoir de bien meilleurs résultats. En remontant la jauge, cela permettrait d'avoir un stade complet !"

Cette nouvelle saison, qui suit celle de "l'apprentissage", commencera donc avec une semaine de retard, vendredi 11 septembre 2020, par un déplacement périlleux à Colomiers. Le RNR espère terminer entre la hutième et la douzième place. "Plus proche de la huitième on sera, mieux on se sentira !" rigole Richard Hill.

Ecoutez le reportage de France Bleu Normandie

Le Grand Angle sport de France Bleu Normandie : chaque samedi et dimanche, à 8h45 et 11h03, retrouvez le grand angle de la rédaction. Le grand match du jour, l'histoire du week-end. Le sport par le prisme de ses acteurs, et des supporters.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess