Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Le Stade Toulousain et sa "génération incroyable"

dimanche 25 novembre 2018 à 11:49 Par Julien Balidas, France Bleu Occitanie

Le Stade Toulousain a parfaitement négocié son retour de vacances avec une victoire à Pau (13-15) ce samedi lors de la 10e journée de Top 14. La sixième consécutive toutes compétitions confondues. Et ce malgré une pléiade de joueurs absents. Toulouse est leader provisoire avant le match de Clermont.

Illustration.
Illustration. © Maxppp - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Toulouse, France

Entre les internationaux, les blessés et les suspendus, une équipe entière n'était pas disponible pour le déplacement à Pau ce weekend. Comme face à l'UBB, les jeunes et ceux qui jouent moins ont fait le travail."On a un effectif qui répond présent comme à un temps où les moins de vingt ans n'étaient peut-être pas nés. Dans notre groupe, dans notre vie du quotidien, le plaisir que les mecs affichent à venir à l'entraînement et le plaisir qu'ils ont à jouer avec parfois peu de temps de jeu nous conforte dans le fait qu'on a un groupe exceptionnel", lâche le coach Ugo Mola à la sortie des vestiaires du Hameau. 

Ugo Mola : "A nous d'en faire mûrir certains" 

Peato Mauvaka fêtait sa première titularisation en championnat, Lucas Tauzin a inscrit son premier essai (deuxième titularisation de la saison), Guillaume Marchand a assuré en seconde période... Il y avait quatre champions du monde U20 sur la feuille à Pau (Lebel, Tauzin, Marchand et Ntamack). Bref, la liste est longue : "A nous de faire les bons choix, d'en faire mûrir certains. Cela nous sourit mais on est que fin novembre", tempère Mola. Le Stade Toulousain aura besoin de toutes ses forces vives vu le calendrier qui arrive : Stade Français, double confrontation contre les Wasps en Champions Cup, Clermont et Toulon pour finir l'année civile. 

Lucas Tauzin : "Il faut compter sur nous"

En début de saison, l'effectif du Stade Toulousain paraissait juste aux yeux de certains. Les jeunes, eux, sautent sur l'occasion : "On travaille beaucoup, on se donne aux entraînements. Même quand il n'y a pas les internationaux, on montre qu'on peut assurer derrière et qu'il faut compter sur nous. Petit à petit, on nous montre qu'on est dans les plans, dans la rotation. Cela donne envie de travailler. On peut mettre n'importe qui, on sait qu'on peut compter les uns sur les autres. C'est ça notre force", explique Lucas Tauzin auteur d'un essai à Pau ce weekend.

Guillaume Marchand enchaîne. Le talonneur a profité des absences de son frère Julien et de Leo Ghiraldini pour prendre du temps de jeu avec Mauvaka : "Il y a des occasions comme celle-ci à Pau. Cela permet à certains comme moi de gagner du temps de jeu. A nous d'en profiter un maximum. Le but c'est de progresser au fur et à mesure des matches. On a des talonneurs internationaux, il faut en profiter." 

"Vous allez en voir sortir d'autres encore plus incroyables"

Ugo Mola assume le fait d'envoyer les jeunes au charbon. Mais pas n'importe comment : "Aujourd'hui tout le monde dit qu'il faut faire jouer les jeunes. Au Stade Toulousain on fait jouer les jeunes, mais on essaie de prendre le temps de les amener à maturité pour ne pas les fragiliser. Les mettre dans un environnement favorable. On n'est pas des sorciers, on ne va pas claironner non plus. Quand il y a deux ans je disais que cette génération était incroyable, on disait il fait de la méthode Coué. Je vous le dis : cette génération est incroyable. Vous allez en voir sortir d'autres dans pas longtemps qui sont encore plus incroyables. On a cette capacité à sortir des jeunes et de toute façon, c'est notre fond de commerce, que ce soit par nécessité ou par envie. Même si trois, quatre anciens me vont bien." 

Toulouse recevra le Stade Français dimanche prochain pour un choc de haut de tableau, comme au bon vieux temps.