Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Leinster/Stade Français ou la leçon de rugby

-
Par , France Bleu Paris

Posséder le ballon n'est pas gagner. A ceux qui en doutaient encore, on leur conseillera de regarder la vidéo de la finale du Challenge Européen, entre le Leinster et le Stade Français. Paris a eu la balle mais Paris a perdu 34 à 13, à Dublin, et laisse échapper la quatrième finale européenne de son histoire.

Le Stade Français en quête d'une victoire à Biarritz
Le Stade Français en quête d'une victoire à Biarritz

34 à 13, 4 essais à un pour la Province irlandaise, le résultat de la finale du Challenge Européen 2013 entre le Leinster et le Stade Français ne souffre d'aucune contestation. Et c'est sans doute ce qui fait le plus mal aux Parisiens qui n'ont eu de cesse, au cours de la rencontre, d'attaquer et de déployer une énergie folle...pour au final, seulement un essai inscrit ( par Jérémy Sinzelle) en seconde période.

75%: la stat qui tue

Un match finalement à l'image de la saison, où le Stade Français a souvent dominé sans réussir à marquer des essais. Le symbole de cette inefficacité: c'est la première période de la finale où le Stade Français a eu le ballon les trois-quarts du temps (69% ) et a campé dans la moitié de terrain du Leinster (75% ) pour n'obtenir que deux pénalités, six petits points marqués par Jérôme Porical. Pendant ce temps-là, en face, les Irlandais de Joe Schmidt marquaient trois esais sur leurs trois seules accélarations et incursions dans les 22 parisiens. Le Stade Français a reçu vendredi soir à Dublin une leçon de réalisme. Cruelle mais juste.

Stade Français: Christophe Laussucq fataliste

Si nous, les jeunes, on se croyait arrivés...

Une leçon qu'Hugo Bonneval , se disait prêt à digérer à rapidement, à condition de se remettre au travail très vite. A 22 ans, l'arrière du Stade Français affirme avoir ainsi pu mesurer l'écart qu'il y avait entre un joueur talentueux et une grande équipe.

Stade Français/ Hugo Bonneval réaliste

"Jeunesse: temps des échecs " disait Montherlant. Alors, on peut se demander si avec Hugo Bonneval, 22 ans, Jules Plisson, 21 ans, Jérémy Sinzelle, 22 ans, Geoffrey Doumayrou, 23 ans, ou encore Rabah Slimani, 23 ans, autant de jeunes joueurs talentueux mais inexpérimentés à ce niveau de la compétition, il pouvait en être autrement pour le Stade Français vendredi soir.

L'intelligence, on ne peut pas aller l'acheter à Carrefour

L'argument de l'inexpérience, le talonneur parisien Laurent Sempéré le balaie d'un revers de main.

Stade Français/ les confidences de Laurent Sempéré

On m'a fusillé

Laurent Sempéré qui, comme quelques uns au sein de l'équipe parisienne, en a gros sur le coeur en cette fin de saison. Comme Christophe Laussucq , l'entraîneur des trois-quarts que l'on a souvent accusé de tous les maux sans n'avoir jamais eu les rênes de l'équipe, si ce n'est ce dernier mois après le départ de Richard Pool-Jones.

Stade Français/ Christophe Laussucq ne décolère pas

Ecoeuré et triste aussi celui qui s'était fait particulièrement discret dans les médias ces dernières semaines: David Auradou . L'entraîneur des avants avait tout quitté l'été dernier, sa région et son métier de directeur commercial, pour rejoindre son club de coeur. Finalement, après 14 saisons à Paris, il est débarqué sans même avoir pu revoir Jean-Bouin.

Stade Français/ David Auradou amer

Et aujourd'hui, David Auradou ne sait pas de quoi son avenir sera fait. Les places sont rares, très rares en Top 14, et il n'a toujours pas reçu sa lettre de licenciement: une rencontre doit avoir lieu la semaine prochaine avec le Président Thomas Savare. Une certitude: l'entraîneur des avants quittera le Stade Français avec des stats éloquentes face à une équipe triple championne d'Europe: 100% de conquête en mêlée , 96% en touche. Déjà du passé pour le club parisien et pourtant, une bonne base pour son successeur.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess