Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Les promus, les favoris, la protection des joueurs : zoom sur l'édition 2018-2019 du Top 14

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Occitanie, France Bleu Pays Basque, France Bleu

Ce samedi 25 août c'est la reprise du championnat de France de rugby (Top 14), avec Perpignan-Paris en match d'ouverture. Qui sont les promus, les équipes qui devraient lutter pour rester en Top 14 et celles qui vont se battre pour soulever le Bouclier de Brennus de cette saison 2018-2019 ?

Le Castres Olympique a remporté la finale du Top 14 face à Montpellier
Le Castres Olympique a remporté la finale du Top 14 face à Montpellier © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

La saison 2018-2019 du Top 14 débute ce samedi 25 août, avec Perpignan-Paris en match d'ouverture du championnat. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette nouvelle édition. 

Perpignan et Grenoble en promus

Quatre ans après la première relégation de son histoire, Perpignan retrouve l’élite du rugby français après un titre de champion de France de Pro D2. Grenoble, autre promu de cette édition 2018-2019, retrouve le Top 14 après sa victoire face à Oyonnax en barrage d'accession. 

Grenoble face à Oyonnax au stade des Alpes - Maxppp
Grenoble face à Oyonnax au stade des Alpes © Maxppp - Marc GREINER

Les équipes qui devraient lutter pour le maintien

La saison 2017-2018 a été particulièrement compliquée pour Agen qui a finalement décroché son maintien dans les dernières journées. L'équipe lot-et-garonnaise a donc évité de faire "l'ascenseur" en retournant en Pro D2, un an après l'avoir quittée. Pour Agen, l'objectif de cette saison est clair : se maintenir. 

Grenoble, l'un des deux promus de cette saison, va également devoir lutter pour éviter la relégation et "s'installer" durablement en Top 14. Comme le club grenoblois, Perpignan va probablement batailler pour conserver sa place dans l'élite et, pourquoi pas, à long terme, refaire du club l'un des cadors du championnat. 

Les favoris au titre

La victoire du Castres Olympique en finale du Top 14, l'année dernière, fut une surprise. Preuve que ce championnat de rugby est imprévisible, ces dernières années quatre champions différents se sont succédé entre les deux titres de Castres en 2013 et 2018 (Toulon, le Stade Français, le Racing et Clermont). 

Mais pour le titre, plusieurs clubs se détachent de la mêlée. C'est notamment le cas de Clermont qui, après une année catastrophique (9e du Top 14 en 2017), revient en forme (si on en juge par les résultats du club en matchs de préparation). Clermont, qui ne jouera pas la Coupe d'Europe cette année, pourra se consacrer au championnat dans l'espoir d'y faire bonne figure.

Le Castres Olympique avec le bouclier de Brennus après sa victoire contre Montpellier en finale de Top 14 - Maxppp
Le Castres Olympique avec le bouclier de Brennus après sa victoire contre Montpellier en finale de Top 14 © Maxppp - Pierre Stevenin

Montpellier, défait face à Castres en finale du Top 14 en 2017, reste un des favoris pour soulever le Bouclier de Brennus en fin d'année. Le club héraultais entend rester sur la même dynamique avec un effectif similaire et stable.

Derrière ces deux favoris, Toulon, La Rochelle, Paris et le Racing peuvent espérer s'inviter dans la lutte au titre. Dans la course à l'Europe ces clubs seront probablement en concurrence avec Lyon (5e en 2017), Pau, voire l'Union Bordeaux-Bègles (10e en 2017).

De nouvelles mesures pour protéger les joueurs

Les équipes de Top 14 et de Pro D2 pourront, sous certaines conditions, effectuer lors de la saison 2018-2019 jusqu’à douze changements par rencontre, contre huit l'année dernière, avaient annoncé en juillet la Fédération française de rugby (FFR) et la Ligue nationale de rugby (LNR).

Tout joueur sorti pour "des raisons tactiques" pourra de nouveau entrer en jeu à la place d’un coéquipier blessé, ou sorti (définitivement ou temporairement) pour une commotion cérébrale. Actuellement, seuls les joueurs de première ligne peuvent être remplacés par un coéquipier qui a déjà participé à la rencontre.

Trois autres mesures vont également entrer en vigueur. D'une part, l'arbitre pourra obliger un joueur, qui présente un signe évident de commotion cérébrale, à sortir en lui adressant un "carton bleu".

D’autre part, chaque équipe pourra permettre à un membre de son encadrement médical d'être au plus près de la ligne de touche pendant le match pour une meilleure prise en charge d'éventuelles blessures. Enfin, les clubs de Top 14 auront l’obligation de disposer, en dehors des rencontres, de l’équivalent d’un médecin à mi-temps et de deux kinés à plein-temps par semaine.

Un hommage à Louis Fajfrowski et Pierre Camou pour la reprise

L'hommage commun à Louis Fajfrowski, le jeune joueur d'Aurillac décédé après un choc lors d'un match de préparation, et à Pierre Camou, l'ex-président de la Fédération est prévu pour l'ouverture du Top 14, ce samedi 25 et dimanche 26 août, avait indiqué ce dimanche 19 août la Ligue nationale de rugby.