Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nationale : les rugbymen du CSBJ déconfinés et de retour à l’entraînement

-
Par , France Bleu Isère

Ce lundi 30 novembre, les rugbymen berjalliens ont retrouvé le chemin de l'entraînement après cinq semaines sans séance collective en raison de la situation sanitaire. Le CSBJ évolue dans le tout nouveau championnat de Nationale, au statut semi-professionnel.

Les Berjalliens lors de la reprise le 14 juillet. Ce 30 novembre, ils ont eu le droit à une deuxième reprise après une pause forcée en raison du coronavirus.
Les Berjalliens lors de la reprise le 14 juillet. Ce 30 novembre, ils ont eu le droit à une deuxième reprise après une pause forcée en raison du coronavirus. © Radio France - Céline Loizeau

Les rugbymen berjalliens étaient de retour ce lundi 30 novembre au stade Rajon pour un entraînement collectif. Le premier depuis cinq semaines. La raison : le nouveau mois de confinement, décidé fin octobre. Et avant ça aussi la contamination massive au coronavirus qui a frappé une bonne partie de l'effectif ciel et grenat. Au total, les Berjalliens ne s'étaient plus entraînés ensemble depuis le 22 octobre.

"Ca fait du bien de retrouver le terrain, les copains", lance sourire aux lèvres, Mickaël Campeggia. Et le demi de mêlée de confier que s'entraîner seul chez soi, de courir dans un périmètre d'un kilomètre autour de la maison, "c'est compliqué, on ne s'y habitue pas vraiment." Jean-Henri Tubert, l'entraîneur, évoque aussi des joueurs "heureux de se retrouver, c'est un peu Noël avant l'heure pour eux."

Pendant cette pause, le staff a confié une feuille de route à chaque joueur et ce lundi matin, Anthony Redon, l'un des préparateurs a trouvé les joueurs "plutôt biens. On va faire attention aux adducteurs, aux tendons. On ne peut pas reprendre sur de la force maximale." Comprenez que cette reprise se fait en douceur, pas de test intense ou de confrontation "musclée."

Test PCR et test sérologique avant de pouvoir reprendre

Les joueurs avaient hâte de retrouver le ballon, mais avant ça ils ont du se soumettre à des dépistages PCR et sérologiques. Tous ont eu le feu vert pour reprendre. Car le CSBJ connaît bien le coronavirus avec une quinzaine de contaminations en octobre. Mickaël Campeggia l'a eu. "Un gros mal de tête un jour et perte de goût et d'odorat." 

Il sait à quelle vitesse le virus peut se propager et donc lui et ses coéquipiers sont vigilants, dans la mesure où ils peuvent l'être alors qu'ils font un sport qui nécessite des efforts intenses, qui implique des contacts physiques. Pas d'entraînement masqué, mais du gel hydroalcoolique à disposition, une chasuble que chacun garde d'une séance sur l'autre et "on fait très attention dans notre vie privée."

Reprise sous la grisaille, mais avec le sourire ce lundi 30 au matin pour le CSBJ.

On devrait savoir dans une grosse semaine quel visage aura la Nationale en 2021

Leur championnat de Nationale (3e div.) - créé cette saison avec un statut semi-professionnel et antichambre de la Pro D2 - a été suspendu début novembre. Il doit reprendre le 10 janvier. C'est vers la mi-décembre que les Berjalliens sauront avec quel visage : soit une poule unique comme aujourd'hui, mais il faudra alors revoir la formule des phases finales, soit deux poules régionales. Mais l'entraîneur Jean-Henri Tubert ne veut pas se focaliser là-dessus aujourd'hui. "On a une deuxième préparation qui démarre. Ce qu'on ne maîtrise pas, pas la peine de se tracasser pour ça", confie-t-il.

Depuis le début de la saison, le CSBJ a joué trois rencontres (deux victoires et une défaite) de Nationale et pointe à la 9e place. Trois de ses rencontres, prévues sur septembre et octobre, ont été reportées dont deux en raison du coronavirus. La suspension du championnat de Nationale en novembre-décembre a concerné six matches. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess