Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les supporters de l'USAP : "C'est dur, mais on reviendra plus fort"

-
Par , France Bleu Roussillon

Ils ont fait vibrer tout un stade pendant 100 minutes. Au terme d'un match fou (32-32 après prolongations, 4 essais à 2 pour Agen), les supporters Sang et Or sont repartis d'Aimé Giral avec un grand coup derrière la tête. Les Lot-et-Garonnais vont en finale et l'USAP repart pour une saison de Pro D2

USAP / Agen Supporter déçu
USAP / Agen Supporter déçu © Radio France

_"Je viens ici depuis tout petit et je n'avais jamais vu le stade comme ça... "_ Les supporters avaient promis une vraie grande fête à Aimé Giral pour cette demi-finale. Promesse tenue. Les gradins Sang et Or ont chanté, tapé, hurlé du début à la fin de la rencontre. Peine perdue et espoirs de remontée douchés par un nul transformé en défaite. 

A la sortie des tribunes, les sentiments sont mélés. Une énorme deception d'abord : _"C'est très difficile. En première mi-temps on maîtrisait le match, c'est à ce moment là qu'il fallait le tuer. C'est dommage qu'on ne marque pas dans nos temps forts. La fête est gâchée "._

"J'avoue que j'ai pris un coup là."

Un peu d'amertume aussi : "L'an dernier on descend au goal-average. Là, c'est au nombre d'essais... C'est particulièrement injuste ce qui nous arrive. Ce qu'il nous a manqué ? Un peu de chance et quelques bonnes décisions arbitrales".

Pas facile de se dire que l'on repart pour une année de ProD2. "J'avoue que j'ai pris un coup là, c'est dur. Ce qui m'inquiète c'est l'année prochaine : les sponsors, les joueurs... ça sera compliqué... Je sais pas ce qui va se passer". Mais pas question de lacher l'USAP : "On reviendra l'an prochain. Il faut croire à la remontée de Perpignan dans l'élite" .

usap microttrot long

La tristesse des supporters de l'USAP
La tristesse des supporters de l'USAP
Choix de la station

À venir dansDanssecondess