Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Les supporters de l'USAP se mobilisent et "c'est incroyable" pour les joueurs

mercredi 24 octobre 2018 à 17:45 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

Les supporters de l'USAP appellent à la mobilisation pour soutenir leur équipe vendredi à l'entraînement, à 17 heures à Aimé-Giral, la veille du match capital contre Toulouse en Top 14. Les joueurs ont bien noté le rendez-vous.

les fans de l'USAP derrière leur équipe
les fans de l'USAP derrière leur équipe © Maxppp - Michel Clementz

Perpignan, France

Des supporters qui s'invitent aux entraînements de leur équipe pour mettre l'ambiance, c'est plutôt rare. Ça arrive de temps en temps en football, à la veille d'un derby chaud comme à Lyon en février dernier avant de jouer contre Saint-Etienne. Ça arrive bien plus souvent pour manifester du mécontentement face aux résultats. À Perpignan, ce serait de l'inédit ce vendredi. Ce n'est pas une pratique très courante en rugby et encore plus quand l'équipe est dernière sans victoire en sept matchs. 

Les fans se mobilisent pour aller ce vendredi à Aimé-Giral montrer à leurs joueurs que leur soutien sera total le lendemain dans un match si important pour le club catalan, contre Toulouse.

Dans un premier temps, l'USAP avait décidé de placer cet entraînement à huis-clos, de peur que l'initiative des fans provoque l'effet inverse à celui escompté. Finalement, le club catalan n'ayant rien de commun a dû se dire qu'il fallait laisser faire les choses. D'autant plus que la plupart des joueurs ont appris les derniers mois à être surpris sans cesse par les initiatives de leurs supporters (haie d'honneur en demi-finale, bus ralenti en finale, standing ovation malgré une défaite). 

Les joueurs attendent donc désormais le soutien des leurs, dès vendredi lors de l'ultime répétition de la semaine, l'habituel entraînement du capitaine, à 17 heures à Aimé-Giral. Quelle sera l'ampleur de la mobilisation ? En tout cas depuis dix jours, les clubs de supporters tentent de rassembler au maximum par le biais des réseaux sociaux. Les joueurs apprécient l'initiative.

La mobilisation générale peut faire prendre conscience à tout le monde que l'heure est grave et qu'il faut absolument gagner

Tom Ecochard (capitaine) :

Tom Ecochard : "Il faudra un stade bouillant"

"Tant mieux, on sait qu'ils seront derrière nous. Je préfère voir les supporters comme ça, j'avais connu par le passé des appels au boycott des tribunes. Je préfère donc que ça se passe comme ça, qu'ils soient avec nous lors de la mise en place et le lendemain. Il vaut mieux un stade bouillant pour nous encourager que le contraire. Ça fait chaud au cœur. On est les premiers déçus quand on perd et eux méritent que le club soit mieux que ça. 

Qu'ils soient ou non à la mise en place, la pression pour le match de samedi sera la même mais de voir qu'il y a la mobilisation générale peut faire prendre conscience à tout le monde qu'il faut arrêter un petit peu de se cacher, que l'heure est grave et qu'il faut absolument gagner."

Enzo Forletta (pilier) :

Enzo Forletta : "Ils font partie des meilleurs supporters de France"

"Je n'avais aucun doute sur ça (Ndlr : la mobilisation des suppoters). Beaucoup de supporters d'autres équipes disent que le public catalan ne comprend pas mais moi je n'ai jamais été d'accord avec ça. Le public comprend très bien la situation. Je trouve que les supporters sont exemplaires, il font partie des meilleurs de France et ce qu'ils sont en train de faire pour nous est extraordinaire, ça nous donne encore plus la rage parce qu'on a vraiment envie de leur rendre. On n'en attendait pas autant d'eux, ils ne nous déçoivent pas et j'espère qu'on va leur rendre un peu la force qu'ils nous donnent."

Karl Chateau (troisième ligne) : 

Karl Chateau : "En rugby ce serait sûrement une première"

"C'est incroyable qu'ils fassent ça. Les seules images comparables que j'ai en tête c'est au foot quand il y a des derbies Lyon - Saint-Etienne ou des gros matchs en Turquie. Ce sont des choses que l'on voit très rarement. En rugby ce serait sûrement une première, en tout cas dans l'intention de venir supporter et non de se plaindre. 

Ce serait vraiment incroyable mais on sait ce que les supporters ont donné la saison dernière et ce qu'ils donnent cette saison donc on sera surpris mais on sait qu'ils sont capables de le faire et qu'ils nous soutiendront pour le match."