Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Foot - Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux impuissants à Nantes (1-0)

Par

Quatre jours après son triste nul concédé face à Guingamp, Bordeaux n'a pas montré un meilleur visage ce dimanche à la Beaujoire. Et a été puni par un but de son ancien défenseur Nicolas Pallois.

L'ancien Bordelais Nicolas Pallois arme sa frappe et trompe Costil. L'ancien Bordelais Nicolas Pallois arme sa frappe et trompe Costil.
L'ancien Bordelais Nicolas Pallois arme sa frappe et trompe Costil. © AFP - Loïc Venance

Les deux équipes, en manque de résultats et donc de certitudes, ont proposé un spectacle d'abord navrant puis à peine moins lénifiant. Nantes, un peu plus volontaire, a décroché un succès logique et revient à deux points de son adversaire toujours scotché à la 13ème place. Un Bordeaux qui concède une 4ème défaite d'affilée à l'extérieur en Ligue 1 sur ce score de 1-0. Ce qui en dit long sur ses limites cette saison. 

Publicité
Logo France Bleu

Triste derby

L'entame volontaire des Canaris a bien lancé un derby qui s'est presque aussitôt transformé en encéphalogramme plat. Pertes de balle, déchet technique, mauvais choix. Le public de la Beaujoire s'est ennuyé ferme. Nantes a globalement dominé les débats mais s'est heurté à une défense girondine "bien en place" selon l'expression consacrée. Entre deux équipes qui semblaient embêtées dès qu'il fallait construire quelque chose, il ne s'est rien passé pendant 45 minutes. 

Nantes a poussé un peu au retour des vestiaires et ça a suffi. Un corner repris par l'ancien Bordelais Nicolas Pallois oublié au second poteau (1-0, 51ème). Comme souvent les Girondins se sont décidés enfin à sortir de leur coquille mais sont restés inoffensifs. Et sans Costil, décisif à plusieurs reprises, l'addition aurait pu être plus lourde. 

Une attaque abandonnée

Deux buts (face à Toulouse) lors des six dernières journées de Ligue 1, Bordeaux a perdu sa force de frappe. Celle qui lui avait permis de grappiller des points en déplacement. Malgré le retour de suspension de Kalu, l'attaque est de nouveau restée muette à la Beaujoire. Mais elle n'est pas la seule fautive. Car le trio Kalu-Briand-de Préville s'est retrouvé complètement isolé. Les trois milieux de terrain ne se sont pas projetés et les latéraux n'ont rien apporté. Il y a eu une petite réaction après l'ouverture du score mais bien trop tardive et bien trop timide. Défendre demande l'implication de tous. Attaquer aussi...

A l'image d'Otavio, le milieu de terrain girondin a beaucoup trop subi. © Maxppp - Maxppp
Publicité
Logo France Bleu