Rugby

Loann Goujon (UBB) : "Triste pour les joueurs du XV de France"

Par Jérémy Marillier, France Bleu Gironde lundi 19 octobre 2015 à 23:36

Loann Goujon
Loann Goujon © Radio France

Le troisième ligne de l'Union Bordeaux-Bègles était l'invité de la "Mêlée du Lundi" sur France Bleu Gironde. L'occasion de revenir avec lui sur la victoire de l'UBB à Agen, le choc à venir contre Toulouse et l'humiliation du XV de France.

Il est déjà l'un des hommes forts de l'Union Bordeaux-Bègles. Arrivé cet été en provenance de La Rochelle, Loann Goujon a fêté sa première titularisation sous le maillot de l'Union par une victoire à Agen (31-16). Une première réussie pour le troisième ligne international.

Ce match à Agen, on l'a préparé pendant trois semaines. On y a mis beaucoup d'enthousiasme et de netteté dans notre jeu. J'espère que cette victoire sera le vrai départ de notre saison. On a fait un match appliqué même s'il faut relativiser. On n'a pas eu une grande équipe d'Agent vendredi soir. On aura le droit à des oppositions bien plus coriaces par la suite, à commencer par le Stade Toulousain.

Le Stade Toulousain, c'est le prochain adversaire de l'UBB ce samedi à Chaban-Delmas ce samedi. Une équipe qui enchaîne les bons résultats depuis le début de la saison. Le premier vrai choc de la saison. 27.000 places ont déjà été vendues. Loann Goujon et ses partenaires sont prêts à en découdre:

On s'attend à un autre style d'opposition face au Stade Toulousain. Cette équipe, on ne la présente plus. Ca va être un gros, gros match. Toulouse, c'est très costaud devant, des trois-quarts qui jouent bien au ballon. Ce sera à nous de mettre les ingrédients et de mettre notre jeu en place.

Loann Goujon est aussi revenu sur la déroute du XV de France, lui qui a été écarté au tout dernier moment du groupe juste avant le début de la Coupe du monde.

J'étais d'abord triste pour les joueurs qui étaient sur le terrain. Je les connais, je connais leurs qualités, leurs sacrifices pour être sur le terrain le week-end avec le maillot de l'équipe de France. J'étais triste pour eux et aussi pour tous les supporters qui ont fait le déplacement. Je pense qu'ils s'attendaient comme nous tous à une rébellion contre les Blacks après le match décevant contre l'Irlande. Je ne peux pas dire que je suis content d'avoir échappé à ça. J'aurais bien voulu, au contraire, être sur le terrain samedi pour aider l'équipe.

La "Mêlée du Lundi" avec Loann Goujon, à revoir ici