Rugby

LOU Rugby ou ASM Clermont... Quel club les habitants de la Loire portent-ils dans leur coeur ?

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 2 septembre 2016 à 22:07

Cet été, le LOU a bien tenté d'attirer les amateurs de Rugby de la Loire.
Cet été, le LOU a bien tenté d'attirer les amateurs de Rugby de la Loire. - DR

Dans la Loire, le football prend le dessus sur tous les autres sports. Pour autant, il existe bien un public rugby : des fans du ballon ovale officiellement dragués par le LOU, mais a priori plus proches des jaunes et bleus de l'ASM Clermont.

C'est un duel à l'extérieur du terrain entre l'un des tauliers du top 14 et un promu. Le LOU, club de Lyon, tente de grignoter l'avance prise par l'ASM Clermont dans le cœur des ligériens. Les habitants de la Loire ne sont que très rarement abonnés aux stades de ces clubs. Seulement 70 pour la saison en cours au Matmut stadium du LOU et environ 120 du coté du stade Marcel Michelin de Clermont. Ce que l'on sait en revanche, c'est que lors des cinq dernières années, plus de 3 000 billets de matchs de l'ASM Clermont ont été vendus à des habitants de la Loire, certainement boostés par les différentes rencontres du club délocalisés à Saint-Étienne lors des dernières années.

Le LOU n'a fait que descendre et monter de division alors on verra le jour où ils auront vraiment une grosse équipe. Mais je ne pense pas que ce club sera aimé à Saint-Étienne. Ici c'est un peu comme le foot, c'est plus l'ASM, parce que le LOU, c'est quand même Lyon... (Alex, patron du pub le Saint-Patrick)

Alex n'a aucun doute, pour lui c'est l'ASM !

Dans son pub, Alex diffuse les matchs du Top 14. Ceux de l'ASM Clermont font très clairement recette, environ dix habitués supporters des jaunes et bleus viennent à chaque match de championnat et les grosse affiches européennes peuvent parfois remplir une salle entière. Pour lui, il n'y a donc aucune ambiguïté : à Saint-Étienne, on supporte l'ASM Clermont.

Argument de poids : le président du LOU est Stéphanois.

Les deux présidents nous ont également livré leur version des choses. Pour Eric de Cromières, président de l'ASM Clermont, l'histoire parle d'elle-même. Il aime ainsi rappeler que le patron de Casino, Geoffroy Guichard, a créé l'AS Saint-Étienne en s'inspirant de ce que son confrère Marcel Michelin avait fait du coté de Clermont. Indirectement, l'ASM a donc participé à la genèse du club de football le plus titré de l'histoire du championnat, ce n'est tout de même pas rien ! Pour Eric de Cromières, il est évident que les ligériens sont supporters de son club.

Saint-Étienne et Clermont-Ferrand sont deux villes proches avec des histoires industrielles, ce sont deux populations relativement aptes à se comprendre. (Eric de Cromières, président de l'ASM Clermont Auvergne)

De l'autre coté de la Loire, le président du LOU l'entend d'une toute autre oreille. Il a grandi à Saint-Étienne jusqu'à ses vingt ans. Aujourd'hui, il explique avec humour qu'il "évite les sujets polémiques comme le football". Pour ce qui concerne le monde du rugby, il ne croit pas du tout que le LOU souffre de la rivalité qui existe entre l'ASSE et l'OL.

Notre ambition est de devenir le club de la région et pas seulement de la ville ou de la métropole Lyonnaise. (Yann Roubert, président du LOU)

Cette été, sur les panneaux publicitaires de la Loire, des campagnes pour vendre les abonnements au Matmut stadium de Lyon s'affichaient en grand. Mais combien de campagnes comme celles-ci seront-elles nécessaires pour que les Stéphanois supportent un club basé à Lyon ?