Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : au moins 450.000 manifestants dans une cinquantaine de villes
Rugby

Lucas Albert ( Dragons Catalans), dans la cour des grands à 17 ans

-
Par , France Bleu Roussillon

Il n'a pas 18 ans (il les aura le 4 juillet) et pourtant Lucas Albert va célébrer ce samedi contre Hull KR sa première titularisation en Super league. Le plus jeune joueur de l'histoire des Dracs avance à grands pas, son ambition est immense. Quant à la pression, il ne sait pas ce que c'est.

Lucas Albert : première titularisation à 17 ans avec les Dragons
Lucas Albert : première titularisation à 17 ans avec les Dragons - Cyrille Manière

Perpignan, France

France Bleu Roussillon : Quel sentiment avant cette première titularisation à Brutus ?

Lucas Albert : C'est sûr, ça fait quelque chose de jouer devant nos supporters et de rentrer dans cette équipe de haut niveau. En tout cas, j'étais vraiment très content quand j'ai appris ma titularisation, c'est le travail qui paye. Je me dis que je ne suis pas si loin que ça donc ça encourage à bosser tous les jours pour être meilleur. Pour le match, il va y avoir tous mes amis, ma famille et je vais essayer de les rendre heureux.

Lucas Albert : "c'est le travail qui paye"

FBR : Ne ressentez-vous pas trop de pression ?

LA : Non, je n'ai pas la pression quand je joue. Je joue les matchs comme ça vient, je me dis qu'il ne peut y avoir que du positif donc je ne me pose pas de questions.

FBR : En un an, avez-vous beaucoup progressé ?

LA : Oui ! Il y a un an il me manquait quelques trucs encore que je continue de régler à l'entraînement. Je pense que c'est beaucoup mieux que l'année dernière.

Lucas ALbert : en plus il bute ! - Maxppp
Lucas ALbert : en plus il bute ! © Maxppp - Michel Clementz

FBR : En quoi avez-vous progressé ?

LA : Dans mon plaquage, dans ma profondeur et dans ma vision du jeu. J'ai travaillé dur pour y arriver et je pense que ça commencera à payer sur ce match.

FBR : Comment vous sentez-vous au milieu de tous ces grands joueurs ?

LA : Ils me voient comme un jeune bien sûr mais là, je suis le meneur de l'équipe pour ce match avec Todd (Carney). Ils essayent de me mettre dans les meilleures conditions. Je me sens bien encadré, il y a des grands joueurs à côté de moi qui m'aident beaucoup et c'est toujours plus facile.

FBR : C'est toujours bien de sentir que le club fait confiance à de très jeunes joueurs comme vous...

LA : Oui, c'est sûr, ça fait plaisir. Ça encourage les autres jeunes à travailler quand ils voient que je suis récompensé tout comme Fouad (Yaha). Les jeunes peuvent se dire que ce n'est pas si loin, que les Dragons font jouer des jeunes comme nous et ça donne de l'espoir pour la suite.

Lucas ALbert : "Les jeunes peuvent se dire que les Dragons ne sont pas si loin"

"Je suis toujours dans les clous pour être le demi des Dragons numéro un !"

FBR : Vous portez un peu les couleurs des U19 sur ce match...

LA : Oui, c'est clair. J'espère qu'ils vont faire aussi un beau match contre Hull City malgré les nombreuses absences dans l'équipe. Il va falloir qu'ils soient solidaires et que les anciens prennent les choses en mains.

Lucas Albert demandé par les medias avant sa première - Radio France
Lucas Albert demandé par les medias avant sa première © Radio France - Cyrille Manière

FBR : Et concernant les Dragons alors, comment sentez-vous le match contre Hull KR?

LA : C'est un match important après la défaite en magic week-end. On ne devait pas perdre et ça doit être le match qui nous relance même si on est toujours en confiance. On sait pourquoi on a perdu, sur ce match les autres ont été meilleurs mais c'est surtout qu'on n'a pas bien joué. Cette fois, devant nos supporters, il ne va pas falloir décevoir. Les gens commencent à parler comme quoi les Dragons ça fait deux fois qu'ils perdent mais bon, nous on lève la tête et on continue de jouer comme on sait.

Lucas ALbert : "Je suis dans les clous"

FBR : Pour terminer, toujours l'année dernière quand on vous avait rencontré pour vous présenter comme un "champion de demain", vous aviez affirmé haut et fort que vous vouliez devenir au plus vite le meneur des Dragons, l'ambition est toujours la même ?

LA : Oui, oui, le club me fait confiance et je ne veux pas le décevoir alors oui je suis toujours dans les clous pour être le demi des Dragons numéro un !

L'avis de l'entraîneur Laurent Frayssinous

Laurent frayssinous (entraîneur) : "je suis impatient de le voir"

"Il mérite sa place. Il y a un an il était rentré dans cette équipe parce qu'il avait du potentiel et parce qu'il y avait des blessés. Aujourd'hui, il rentre dans une équipe qui est dans le Top 4 , qui est en confiance et il mérite sa titularisation. Il a montré des bribes de performances contre Batley et je veux le voir contre une équipe de Super League. Il va être testé et il a besoin de l'être à ce niveau là. Il est un des meilleurs joueurs de la compétition des U19, si ce n'est le meilleur joueur. Il a besoin de voir autre chose et d'être confronté à d'autres situations. Il est puissant pour son âge, il a de très bon appuis, un très bon jeu au pied et il l'a montré à Batley. C'est un contexte pour lui qui est favorable devant ses fans, je suis impatient de le voir et je sais qu'il est aussi impatient de faire une performance".

A lire

  • Il y a un an, France Bleu Roussillon consacrait un article à Lucas Albert dans le cadre d'une série "les champions de demain du pays catalan". Retrouvez le portrait de Lucas Albert (juillet 2015).
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu