Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Lucas Bachelier (USAP) : "Je n'allais pas partir comme un voleur en ayant joué dix matchs"

mercredi 30 novembre 2016 à 14:03 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

Lucas Bachelier sera toujours usapiste les trois prochaines saisons. Un signe fort. Le troisième ligne de 20 ans est la révélation de la saison et pour lui, il n'était pas question de jouer ailleurs qu'à Perpignan.

Lucas Bachelier : "je suis attaché au club"
Lucas Bachelier : "je suis attaché au club" - Zebulon Nog

Perpignan, France

France Bleu Roussillon : Quelle est votre réaction après cette signature de premier contrat professionnel avec l'USAP ?

Lucas Bachelier : J'ai eu la chance d'avoir la confiance du club pour signer ce contrat de trois ans. La saison dernière a été difficile, je n'ai pas joué et cette année, j'ai la chance de jouer donc en ayant disputé seulement dix matchs, ce n'était pas fait d'avance que je signe un contrat de trois ans. Je suis très content de rester au club et j'espère peut-être y rester encore plus longtemps.

FBR : Un contrat de trois ans pour un jeune joueur, c'est un sacré engagement, le percevez-vous aussi comme un signe fort ?

LB : Il y a un projet à l'USAP et ça m'a toujours emballé. On m'a toujours dit au club qu'on comptait sur moi, même quand j'étais blessé. Sur le moment, notamment quand j'étais blessé, ce n'était pas toujours évident de savoir si c'était vrai ou pas, mais je me rends compte en jouant cette saison et en signant trois qu'on compte vraiment sur moi. J'ai envie de rester ici et je n'allais pas partir comme un voleur en ayant joué dix matchs de PRO D2 et aller dans un autre club.

Lucas Bacehlier : "Il y a un projet au club"

FBR : C'est aussi une nouvelle étape importante dans votre carrière...

LB : Oui, c'est ça. C'est ici qu'on m'a donné la chance de jouer à ce niveau-là. Avant, j'étais en Cerdagne, en quatrième série, ce n'était donc pas écrit d'avance que j'allais un jour signer un contrat pro.

"Les autres clubs ne m'intéressaient pas"

FBR : Rester à l'USAP était vraiment une priorité pour vous ?

LB : Oui, dès le début de saison, je m'étais dit que je resterai, si c'était possible. C'était ma priorité de signer ici et si le club ne m'avait rien proposé, bien sûr que j'aurais cherché ailleurs, mais je n'ai pas songé à la situation inverse.

FBR : Dans votre raisonnement, y a-t-il une part d'affectif qui est rentré en jeu ?

LB : Oui, il y a un attachement au club et à la région. Je suis né ici, donc ça me fait plaisir de défendre les couleurs du club.

Lucas Bachelier : "Il y a un attachement au club"

Lucas Bachelier, dans Lundi c'est rugby sur France Bleu Roussillon - Aucun(e)
Lucas Bachelier, dans Lundi c'est rugby sur France Bleu Roussillon - Zebulon Nog

FBR : Aucun club de Top 14 n'a manifesté un intérêt pour vous ?

LB : Non, je ne sais pas. Les clubs appellent les agents et mon agent m'avait demandé si je voulais qu'il me tienne informé si des clubs de Top 14 s'intéressaient à moi. Je lui ai dit non, je voulais déjà voir ce que l'USAP me disait. A partir du moment où je pouvais continuer l'aventure ici, les autres clubs ne m’intéressaient pas.

Lucas Bachelier : "Les autres clubs ne m'intéressaient pas"

FBR : Alors, désormais quelle est votre ambition sur les trois prochaines saisons avec l'USAP ?

LB : Ce serait bien de remonter quand même ! J'aimerais faire partie du groupe qui va remonter en Top 14 et ensuite rester à ce niveau.