Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Michel Celaya s'est envolé à tout jamais

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Biarritz Olympique et le rugby français sont en deuil. On a appris ce jeudi 2 janvier au matin le décès de Michel Celaya à 89 ans. L'ancien capitaine du BO et du XV de France restera un monument de l'histoire du club basque où il a occupé quasiment tous les postes.

Michel Celaya (ballon en main), capitaine du XV de France, face à l'Angleterre à Twickenham, le 23 février 1957
Michel Celaya (ballon en main), capitaine du XV de France, face à l'Angleterre à Twickenham, le 23 février 1957 © AFP

Michel Celaya n'est plus. Le grand 2e ou 3e ligne du Biarritz Olympique et de l'équipe de France s'est éteint à 89 ans, a-t-on appris ce jeudi 2 janvier au matin. Il restera comme un pilier de l'histoire du BO de l'après guerre et un artisan de l'histoire du XV tricolore.

Né à Biarritz en 1930, Michel Celaya aura accompli la quasi totalité de sa carrière de joueur au BO, mais la  termine à Mauléon où il débute en même temps sa 2e vie rugbystique : celle d'entraîneur. L'ancien capitaine biarrot, reviendra dans son club comme entraîneur à 3 reprises (1967-1973, 1976-1980, 1988-1989) avant celui de dirigeant. Sa destinée le conduira également en Australie puis en Afrique du Sud, où il rencontra la journaliste anti-apartheid Lavant un retour dans son cher Pays Basque.

Mentor de Serge Blanco et bien d'autres

Il aura surtout été un éducateur hors pair, découvreur de talents. A commencer par Serge Blanco, repéré dans le quartier d'Aguiléra alors que l'adolescent, orphelin de père, jouait au football. Michel Celaya, devenu figure tutélaire, l'a pris sous son aile, raconte la légende du rugby Français dans son livre "Mes rebonds favorables" puis l'a lancé, contribuant à en faire l'un des plus grands arrières du rugby mondial.

Passion chevillée au corps, Michel Celaya restait proches des terrains, continuant à venir régulièrement aux entraînements de l'école de rugby notamment, caméra au poing, témoigne Pascal Ondarts, autre grand joueur qu'il a repéré (à Bidart à 22 ans) et fait venir au BO où il a été le premier à percevoir ses capacités au poste de pilier gauche (poste qu'il occupera en équipe de France.)

Capitaine du XV de France

Michel Celaya c'est aussi un palmarès historique avec le XV tricolore. Il a remporté le premier tournoi des V Nations de l'histoire française (1954, partagé avec le Pays de Galles et l'Angleterre). Il a ensuite gagné 4 autres tournois dont le premier sans partage (1959). Fort de 50 sélections entre 1953 et 1961, il a été capitaine à 12 reprises.

Michel Celaya, grand ami du Bayonnais Roger Etcheto, vivait sur les bords d'Adour à Bayonne, dans le quartier Saint-Esprit. Depuis l'annonce de son décès, les hommages des anciens du BO notamment affluent

Choix de la station

À venir dansDanssecondess