Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Mickaël Simon (Dragons Catalans) :"Je voulais revenir à Brutus pour finir ma carrière au top"

lundi 28 novembre 2016 à 16:51 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

Mickaël Simon est de retour aux Dragons Catalans. Après deux saisons en Angleterre à Wakefield, il revient aux sources avec plus d'expérience et espère bien s'imposer au sein de l'effectif catalan.

Mickaël Simon, de retour aux Dragons Catalans
Mickaël Simon, de retour aux Dragons Catalans © Radio France - Cyrille Manière

Perpignan, France

France Bleu Roussillon : Qu'est ce qui vous a motivé à revenir aux Dragons Catalans ?

Mickaël Simon : C'était cette envie de rejouer pour le club qui m'avait permis de faire de ma passion mon métier. J'avais ce sentiment d'inachevé quand je suis parti. En ayant évolué en Angleterre, dans mon jeu et dans ma façon de jouer j'avais envie de repartager ça, de revenir à Brutus et finir ma carrière en étant au top. J'ai pensé que c'était le bon moment pour revenir.

Mickaël Simon : "le bon moment pour revenir"

FBR : Est-ce que ça a fait du bien aussi d'aller voir un peu ailleurs ?

MS : Oui, ça m'a fait énormément de bien. Je sentais à un moment donné ici que c'était bouché pour moi alors que je voulais jouer plus régulièrement. En partant, j'ai réussi à avoir une place de titulaire et je suis devenu quelqu'un d'important pour le club de Wakefield. Toute cette confiance donnée par le club a fait que j'ai pu bien évoluer, ça a été très positif.

"je sais désormais que ça peut être difficile pour un joueur étranger qui arrive au club"

FBR : Pensez-vous avoir mûri et progressé ?

MS : Oui, dans tous les secteurs, ça a été une belle expérience de vie. Déjà, ça n'a pas été facile de se retrouver dans un pays où tu ne connais pas la langue. Dans la vie de tous les jours ce n'était pas facile. Ca a aussi été enrichissant de découvrir de nouvelles personnes et de nouvelles façons de s'entraîner. Ca a été une très belle expérience de deux ans mais je sentais que j'avais besoin de rentrer au pays.

Mickaël Simon : "Une belle expérience de deux ans"

FBR : Du coup, est-ce que ça va changer votre comportement avec les joueurs étrangers qui arrivent aux Dragons ?

MS : Oui, avant j'étais beaucoup plus jeune et quand les étrangers arrivaient au club, je les voyais comme des stars. Quand je suis arrivé en Angleterre, les autres joueurs ont tout fait pour me mettre dans de bonnes conditions et pour m'aider. Donc, maintenant que je parle mieux anglais je pourrai mieux partager avec les nouveaux joueurs étrangers et les aider pour quoique ce soit, c'est mieux pour l'équipe. C'est important pour la communication sur et en dehors du terrain, c'est comme ça qu'on fait un groupe. Je sais désormais que ça peut être difficile pour un joueur qui arrive et qui est loin de son environnement et de sa famille.

Mickaël Simon, au milieu de Laurent Frayssinous (entraîneur) et Bernard Guasch (Président) - Radio France
Mickaël Simon, au milieu de Laurent Frayssinous (entraîneur) et Bernard Guasch (Président) © Radio France - Cyrille Manière