Rugby

Nouvelle-Zélande/Afrique du Sud : Savea ou Habana, faites votre choix

Par Yves Maugue et Arnaud Carré, France Bleu Gironde et France Bleu vendredi 23 octobre 2015 à 19:57

Habana et Savea, les deux artificiers de cette demi-finale.
Habana et Savea, les deux artificiers de cette demi-finale. © Maxppp

Le duel entre le jeune prodige néo-zélandais et le vétéran sud-africain sera à coup sûr l’une des attractions de la demi-finale qui oppose les deux puissances du Sud ce samedi (17h) à Twickenham.

Savea, des stats stratosphériques

39 matches, 38 essais. Un ratio hallucinant pour un joueur qui a intégré la sélection il y a seulement trois ans. Malgré ses 106 kilos, Julian Savea, l’ailier des Hurricanes, est un monstre d’explosivité, capable de prendre l’espace et de terminer le travail en mettant sur les fesses un ou deux adversaires comme le faisait à l’époque la légende All Black Jonah Lomu. L’intéressé se dit honoré de la comparaison, lui qui tourne à dix points de moyenne depuis le début de la compétition (huit essais) et qui aura dans le camp d’en face, Bryan Habana, co-recordman du monde des essais inscrits en coupe du monde. Les mauvaises langues diront que sur ses quinze essais, beaucoup ont été marqués face à des sans grade de l’ovalie. Six contre les Samoa et cinq face aux Etats-Unis, dont le triplé réalisé il y a deux semaines à Londres.

Habana, le recordman

S’il n’a pas l’explosivité de Savea ou la brutalité d’un Lomu, le joueur du RC Toulon n’est pas arrivé dans le livre des records par hasard. Le Sud-africain est plutôt du genre félin, toujours à l’affût, guettant la moindre occasion de faire parler son sens du placement et sa pointe de vitesse. Il est d’ailleurs le seul joueur des équipes encore en lice à avoir disputé l’intégralité des rencontres, preuve de son côté indispensable, notamment en défense, dans un rugby moderne où les espaces se font rares. A 32 ans, l’ailier des Springboks a deux matches pour prendre seul la tête du classement des marqueurs d'essais en Coupe du monde. Un objectif qu’il ferait, comme toujours, passer après celui qu’il s’est fixé : emmener l’Afrique du Sud vers un troisième titre mondial.

►►► Toutes les infos sur la Coupe du modne