Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Paris : un match de rugby solidaire pour les policiers et les agents pénitentiaires

-
Par , France Bleu Paris

L'esprit de compétition était bien là, mais ce n'était pas l'essentiel. Une équipe de policiers et une autre d'agents pénitentiaires se sont affrontées ce mercredi au stade Charléty à Paris, pour lever des fonds pour des associations d'aides aux familles d'agents blessés ou tués en service.

Malgré l'esprit de compétition, le résultat n'était pas si important : il fallait surtout faire passer le message de solidarité envers les policiers et les agents pénitentiaires.
Malgré l'esprit de compétition, le résultat n'était pas si important : il fallait surtout faire passer le message de solidarité envers les policiers et les agents pénitentiaires. © Radio France - Noémie Philippot

C'est une première : la Mutuelle du Ministère de la Justice organisait ce mercredi soir un match de rugby solidaire au stade Charléty à Paris. La Sélection Nationale Pénitentiaire (SNP), équipe d'agents pénitentiaires, et les Babazz Franciliens, équipe de policiers, se sont affrontées pour sensibiliser sur le mal-être ressenti dans leurs professions dans un match solidaire. L'ensemble des fonds récoltés (entrées et buvettes) va être remis à des associations d'aides aux familles d'agents blessés ou tués en service. 

On a besoin d'aide. On ne le demande pas forcément mais on en a besoin. 

Avant la rencontre, le speaker a rendu hommage aux quatre victime de l'attaque de la préfecture de police de Paris. Une semaine après l'horreur est dans toutes les têtes, mais les joueurs veulent aussi alerter sur les difficultés au quotidien. C'est une équipe féminine qui ouvre la soirée. Leur capitaine, Amel Mohamdi, est policier à Paris : "L'important, ce n'est pas de gagner, c'est surtout de sensibiliser les gens au fait qu'il y a énormément de suicides dans la police, que c'est un métier extrêmement difficile, à part. J'espère que ça sera entendu et que les gens seront sensibilisés au fait qu'on a besoin d'aide, malgré le fait qu'on ne le demande pas forcément mais on en a besoin." 

Ce match est aussi l'occasion de rendre visibles les agents pénitentiaires, cachés par les murs des prisons. "Ça montre une autre facette de nous parce que bien sûr, quand on porte l'uniforme, on se doit d'être droits. Qu'on se retrouve là aujourd'hui, qu'on lâche le bleu, les gens vont penser différemment à nous, que ça soit chez les policiers ou les collègues de la pénitentiaire." estime Christopher Biron, joueur de la SNP.

Les joueurs voulaient mettre en avant les liens entre leur métier et leur sport : les valeurs, l'esprit d'équipe, la solidarité. - Radio France
Les joueurs voulaient mettre en avant les liens entre leur métier et leur sport : les valeurs, l'esprit d'équipe, la solidarité. © Radio France - Noémie Philippot

La SNP a finalement remporté le match 29 à 24, mais le résultat n'était pas si important. Pendant cette soirée, policiers et agents pénitentiaires ont laissé leurs soucis aux vestiaires et montré les liens entre leur métier et leur sport selon eux : les valeurs, l'esprit d'équipe et la solidarité

Choix de la station

France Bleu