Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Patrick Arlettaz : "Des phases finales avec l'USAP, ça marque à vie"

vendredi 9 mars 2018 à 1:31 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

L'USAP est mathématiquement qualifiée pour les phases finales de PRO D2 après sa victoire 56 à 3 contre Biarritz. Une première étape franchie pour le club catalan et l'entraîneur de l'USAP promet de belles images à ses joueurs pendant ces phases finales.

Alex Brown, Alan Brazo, Raphaël Carbou foncent vers les phases finales avec l'USAP
Alex Brown, Alan Brazo, Raphaël Carbou foncent vers les phases finales avec l'USAP © Maxppp - Michel Clementz

Perpignan, France

L'entraîneur de l'USAP Patrick Arlettaz est apparu on ne peut plus comblé en conférence de presse après la victoire 56 à 3 de l'USAP contre Biarritz. L'entraîneur toujours très protecteur de ses joueurs semblait même satisfait comme rarement de la prestation du soir de son équipe.

L'USAP a joué juste, sans baisse de régime, "je l'avoue, je ne vois rien à jeter ce soir dans notre prestation" a répété à plusieurs reprises Patrick Arlettaz. Avant le match, il avait déjà signalé qu'une victoire contre Biarritz enverrait mathématiquement l'USAP en phases finales. Franchement, personne n'en doutait depuis quelques semaines mais compte tenu des deux dernières saisons usapistes, cette nouvelle n'a rien d'anecodtique et Patrick Arlettaz a voulu insister.

"C'est très bien, c'est un premier objectif atteint. Je rassure tout le monde, on est plus gourmand que ça mais se qualifier était le premier objectif du début de saison, on voulait ramener les phases finales à l'USAP. Quand je vois le stade qui était bien rempli pour un jeudi soir, c'est fabuleux. L'ambiance a été merveilleuse. J'ai envie de vivre, très égoïstement, les phases finales de cette saison mais j'ai surtout envie que les joueurs qui n'ont pas connu de phases finales faites par l'USAP les connaissent. En général, ça vous marque à vie, c'est quelque chose de sympa à vivre. Je veux que les joueurs connaissent ça car ils le méritent sincèrement. Avec tout ce qu'ils font cette année, c'est merveilleux même ce qu'ils font, c'est extraordinaire... voilà, je m'arrête là sinon je vais dire trop de compliments".

"L'USAP est un club légendaire, à nous d'assumer notre rôle" Mathieu Acébès

L'USAP, après deux rendez-vous manqués en 2017 et 2016, sera donc bien au rendez-vous des phases finales. Mathématiquement, le club catalan s'est assuré une place parmi les six premiers mais avec ce carton contre les Basques c'est une place dans les quatre premiers qui a été assurée et une bonne option prise sur une des deux premières qui offrirait donc à Aimé-Giral une demi-finale à domicile dans une ambiance survoltée.

Mathieu Acébès - USAP - - Maxppp
Mathieu Acébès - USAP - © Maxppp - Michel Clementz

Les joueurs savent aussi qu'ils ont frappé un nouveau grand coup dans cette PRO D2 et que leurs fans ont quitté le stade ce jeudi soir avec un peu plus de confiance et croient dur comme fer à une fin de saison en apothéose. Pour Mathieu Acébès, c'est bien normal et l'équipe de cette saison essaye juste d'être à la hauteur des attentes des supporters : "on ne va pas se voiler la face, on sait très bien que le club de l'USAP a de fervents supporters et on se doit d'être du standing de l'USAP. C'est un club légendaire qui a vu passer des joueurs mythiques, il faut en avoir conscience. Chaque fois que l'on met ce maillot on porte une histoire et ça nous touche. A nous d'être préparés et d'assumer ce rôle là."

Les supporters ont attendu quelques saisons avant de retrouver autant d'espérance sportive mais aussi des discours comme ceux-ci...