Rugby

Philippe Saint-André : "Les joueurs peuvent donner le sourire aux Français"

Par Yves Maugue et Arnaud Carré, France Bleu Gironde, France Bleu Isère et France Bleu vendredi 18 septembre 2015 à 13:05

Philippe Saint-André lors de la préparation des Bleus
Philippe Saint-André lors de la préparation des Bleus © Max PPP

A l'heure d'attaquer la Coupe du monde contre l'Italie (samedi, 21h à Twickenham); Philippe Saint-André définit les ambitions du XV de France. Selon le sélectionneur tricolore, les Bleus sont "sur la même ligne que les autres". Interview.

France Bleu :Ce premier match contre l'Italie est déjà capital ?_

Philippe Saint-André :_ On a choisi les joueurs en forme, qui n'ont aucun pépin, pour bien entrer dans cette compétition. On connait l'importance du premier match, surtout dans une coupe du monde et face à une équipe d’Italie que l'on connait très bien puisqu’on la joue tous les ans dans le Tournoi.

Quels arguments peuvent nourrir votre ambition ?

On a surtout fait une bonne préparation, ce qui est inhabituel dans le rugby français. J'ai vraiment l'impression que pendant trois ans et demi on faisait un 110 mètres haies quand les autres disputaient un 100 mètres. Là, on est prêt pour le 100 mètres.  On est sur la même ligne que les autres. C'est vrai que la Nouvelle-Zélande a un peu d'avance par rapport à son vécu, à ses structures et à ses joueurs. Mais de la 2ème à la 10ème nation, tous les pays sont capable de battre n'importe qui. Et nous on en fait partie. L'idée c'est de revenir à Twickenham où nous jouons ce premier match contre l'Italie. Si on y revient, ça voudra dire que l'on est dans le dernier carré. Mais on va déjà se concentrer sur ce premier match.

On a eu le temps de se préparer

On vous sent plus serein, c'est une impression ?

Ce qui a changé c'est qu'on a eu le temps de se préparer, qu'on sent qu'on progresse. Il y a un vrai bon groupe avec des mecs bien, des compétiteurs, des mecs ambitieux et ça c'est important. On va être pénible à jouer, j'en suis persuadé.

Il va falloir gérer un arbitrage anglo-saxon ?

Les arbitres sont de plus en plus professionnels. Cette semaine on était en réunion avec tous les arbitres. A nous d'être disciplinés précis sur ce que l'on doit faire pour ne pas être pénalisés. Sur les trois matches amicaux on était à huit pénalités de moyenne contre nous. Il ne faut pas aller au-delà au risque de se mettre en difficulté.

Les joueurs doivent se faire plaisir

Comment va Wesley Fofana, le grand absent de ce premier match ?

Les sensations de Wesley Fofana sont de mieux en mieux. Il accélère pratiquement à 100% et à part rechute, il a toutes les chances pour être sur le terrain mercredi contre la Roumanie.

Vous vous sentez soutenus en France ?

Le sport amène des joies incroyables, surtout dans ce type de compétition. A nous d'être prêts et de faire des matches d'une grande qualité. Les joueurs doivent se faire plaisir sur le terrain, c'est très important. S'ils se font plaisir, ils donneront le sourire aux Français. C'est bien de voir la dynamique d'une Coupe du monde, savoir qu'à l'école des enfants vont apprendre la géographie grâce au rugby.

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015