Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidence de la FFR : Bernard Laporte est sûr "d'être président jusqu'en 2024"

-
Par , France Bleu Occitanie

Bernard Laporte a choisi la Haute-Garonne et Saint-Orens-de-Gameville pour un dernier meeting mardi 29 septembre, avant de se retirer et attendre patiemment le scrutin de samedi, date à laquelle il saura s'il est reconduit à la tête de la Fédération française de rugby (FFR) pour un second mandat.

Pour son dernier jour de campagne, Bernard Laporte a choisi de prendre la parole une dernière fois à Saint-Orens-de-Gameville, au sud de Toulouse.
Pour son dernier jour de campagne, Bernard Laporte a choisi de prendre la parole une dernière fois à Saint-Orens-de-Gameville, au sud de Toulouse. © Radio France - Simon Cardona

Un dernier soir à Saint-Orens-de-Gameville (Haute-Garonne) ce mardi pour Bernard Laporte et son équipe. Le président sortant de la Fédération française de rugby a choisi le sud de Toulouse pour un dernier meeting, avant l'élection de samedi qui l'oppose à Florian Grill.

Laporte ne se voit pas perdre

Certains sondages, dont celui de nos confrères de L'Équipe (article payant), affirment que rien n'est joué face à Florian Grill car beaucoup de clubs amateurs sont encore indécis. 

Bernard Laporte, lui est confiant : "Je peux vous garantir qu'il n'y en a pas beaucoup des indécis. Et je préfère mes sondages à une presse qui ne m'apprécie pas beaucoup. [...] Dans ma tête, c'est décidé : à partir de samedi, je serai le président de la FFR jusqu'en 2024. [...] Je sais depuis le début qu'on va gagner."

"Ils nous ont élus avec 44 engagements, on en a tenu 90%."

La campagne aura été de courte durée (40 jours) pour Bernard Laporte qui n'a pas voulu décrocher de son poste de président pour aller parcourir la France et aller à la rencontre des clubs. Mais pas besoin de faire campagne assure l'ancien sélectionneur de l'équipe de France.

"Je ne crois pas que la campagne ait porté ses fruits, explique le Tarnais. Je crois sincèrement que c'est les quatre ans qui ont fait que les clubs ont confiance en nous. Ils nous ont élus avec 44 engagements, on en a tenu 90%."

Un dernier jour de campagne en Haute-Garonne

Toulouse, une terre à conquérir pour le président sortant de la FFR. Ville du Stade Toulousain et donc Guy Novès, mais aussi de David Skrela et de Fabien Pelous. Tous les deux soutiennent le candidat d'en face, Florian Grill.

Quand on demande à Bernard Laporte la raison de ce dernier meeting au sud de Toulouse, il affirme que rien n'est calculé. "Sincèrement, ce n'est pas moi qui m'occupe de la programmation. Mais ça me fait plaisir de finir à Toulouse, je viens de Gaillac moi. Et puis c'est effectivement la plus grosse ligue, il y a plus de licenciés en Occitanie qu'en Irlande."

La garde à vue oubliée

"Quand on aime le combat, quand on a des convictions et des obstacles apparaissent, on cherche à les dépasser le plus vite possible, mais surtout... ne jamais reculer."

Pour Bernard Laporte, la page judiciaire est tournée, il n'ose même pas la nommer. "Pendant deux jours, on n'a pas été là, mais dès le lendemain, on était à Montpellier. La page est tournée, on avance. Si tu ne penses qu'à la défaite tu n'avances jamais." 

Bernard Laporte qui assure que s’il est réélu, il ira jusqu'à la fin de son mandat et fera donc une croix sur la prochaine présidence de World Rugby, alors qu'il avait candidaté en mai dernier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess