Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Adrien Buononato nouvel entraîneur de Soyaux-Angoulême

mardi 12 février 2019 à 10:17 Par Thomas Coignac, France Bleu La Rochelle

Le SA XV a officialisé, ce mardi, son nouvel entraîneur pour la saison 2019-2020. Comme la rumeur le suggérait, il s'agit d'Adrien Buononato, qui arrive d'Oyonnax, qu'il a dirigé pendant deux saisons, dont une en Top 14.

Le manager d'Oyonnax débarque sur les bords de la Charente.
Le manager d'Oyonnax débarque sur les bords de la Charente. © Maxppp - Maxppp

Angoulême, France

Huit jours après avoir officialisé le départ de son manager Julien Laïrle à la fin de la saison, le SA XV tient son nouveau manager. C'était dans les tuyaux depuis quelques jours, le club charentais a officialisé, ce mardi, l'arrivée du manager d'Oyonnax, Adrien Buononato, pour les trois prochaines années. 

Comme Laïrle, c'est un jeune (41 ans) technicien qui débarque sur les bords de la Charente. Mais un technicien expérimenté tout de même, puisqu'il a dirigé Oyonnax pendant une saison en Top 14, qui s'était conclue par une relégation, suite à la défaite en barrage contre Grenoble, en juin 2018. En fin ce contrat avec Oyonnax, il n'avait pas été reconduit par le club de l'Ain. Il expliquait, dans la Commission de discipline, sur Eurosport, au mois de novembre, "avoir réclamé un contrat de trois ans".

"Je l'ai rencontré plusieurs fois, je l'ai trois fois par jour au téléphone en ce moment, explique le président du SA XV, Didier Pitcho. Il a l'expérience du haut niveau, il a un réseau intéressant. Le courant est passé entre lui et moi. Après, est-ce-que c'est la bonne décision ? On le verra par la suite. Mais j'en suis convaincu." Buonanoto a donc su séduire le président Pitcho, ce qui n'étonne pas le journaliste de Midi Olympique, Jean-Pierre Dunand. "C'est un très bon technicien, et humainement, c'est quelqu'un d'adorable", sourit-il

Il veut baser son jeu sur le mouvement

Ancien joueur de Fédérale, dans les Alpes, puis en région parisienne, Buononato met le cap assez rapidement sur une carrière d'entraîneur, qu'il débute en 2008 au Paris Université Club (PUC). C'est ensuite le Stade Français qui le recrute, comme entraîneur des espoirs, poste qu'il occupera une saison. Avant de filer, avec la même fonction, chez le voisin du Racing. 

Il retourne ensuite au Stade Français, comme adjoint du manager Gonzalo Quesada, entre 2014 et 2016, où il côtoie notamment les Rochelais Jérémy Sinzelle et Geoffrey Doumayrou. Il prend ensuite la direction de l'Ain, et d'Oyonnax, tout d'abord en tant qu'entraîneur des avants, aux côtés de Johann Authier. Il est ensuite promu au poste de manager, pour la saison 2017-2018. Une saison difficile, qui voit son club relégué en Pro D2, après avoir perdu le premier barrage de l'histoire contre Grenoble (47-22), malgré un gros réveil en deuxième partie de saison, et des victoires notamment sur les pelouses de Clermont et de Bordeaux. 

"C'est un ancien talonneur, mais il n'est pas focalisé sur le jeu d'avant, Jean-Pierre Dunand, qui suit les rencontres du club de l'Ain. Il veut baser le jeu sur le mouvement, la vitesse, et le principe selon lequel le ballon va toujours plus vite que le joueur". 

Deux joueurs officialisés

Buononato ne vient pas seul en Charente, puisqu'il emmène dans ses bagages le pilier gauche franco-russe d'Oyonnax Khatchik Vartan, qu'il avait aussi côtoyé comme espoir au Racing. Arrivée qui s'accompagne également de celle de l'ouvreur grenoblois Matthieu Ugalde, qui viendra soulager les Charentais, en manque de n°10, depuis le départ à l'UBB de Lucas Méret. Ces deux joueurs seront Violets le 1er juillet.