Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Bayonne relève la tête malgré la défaite à Angoulême (22-18)

vendredi 12 avril 2019 à 23:41 Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque

L'Aviron s'incline à Angoulême (22-18) lors de la 28e journée de Pro D2. Les Bayonnais concèdent une 3e défaite consécutive, une première cette saison, mais prennent un point de bonus important et se sont rassurés dans le jeu en seconde période. Sans rassurer totalement, Bayonne inquiète moins.

Les Bayonnais se sont heurtés à la solidarité et la rage de vaince d'Angoulême, mais ils relèvent la tête
Les Bayonnais se sont heurtés à la solidarité et la rage de vaince d'Angoulême, mais ils relèvent la tête © Maxppp - Jean-Daniel Chopin / Sud-Ouest

Bayonne, France

Bayonne l'a joué à qui perd gagne à Angoulême lors de 28e journée de Pro D2, vendredi 12 avril. L'Aviron s'incline (22-18) pour la 3e fois consécutive, mais prend un bonus défensif capital grâce à une deuxième mi-temps rassurante. "Il nous fallait 6 points en 3 match (...) donc ce point il est super important", confirme Yannick Bru

Bayonnais fébriles...

Les ciels et blancs se sont montrés "fébriles" en première période reconnait leur manager . Pris à la gorge par des joueurs d'Angoulême qui devaient absolument s'imposer pour continuer à rêver de phases finales et qui gardaient en travers le match aller (60-9 pour Bayonne)

Plus offensifs, plus puissants et plus efficaces, dans une première mi-temps hachée et terne, les Charentais ont vite pris les devants en inscrivant 3 essais, dont 2 après des mêlées dans les 10m des visiteurs. Les Bayonnais gardaient la tête hors de l'eau grâce à leur touche, défaillante face à Biarritz 8 jours plus tôt, mais victorieuse à Chanzy (19-8 à la mi-temps)

Puis conquérants et rassurants

La seconde période fût plus chatoyante, dans la foulée d'une équipe basque remontée qui lâchaient enfin les chevaux et mettaient les mains sur le ballon. Une abnégation finalement payante en fin de rencontre pour un Aviron qui aurait pu s'imposer mais se contente d'un point de bonus défensif très important dans le sprint final.

Un point et ce n'est pas tout. Le contenu de la fin de rencontre, récompensé de ce bonus, redonne en effet des couleurs à des Bayonnais bleus pâles avant ce match. Il leur permet également de regarder les Charentais dans les yeux après leurs déclarations guerrières et revanchardes dans la semaine. 

"On nous a promis l'addition... je l'ai pas encore eu"

Ce fût même l'occasion pour le 2e ligne Abdellatif Boutaty de se fendre d'un chambrage en règle en sortant un jeu d'acteur bien préparé. On vous laisse découvrir.

Quant au "fautif" mis au pilori, le pilier Younès El Jaï, il se fendait juste après le Bayonnais d'un semblant de repentir, tout en assumant ses propos d'avant-match.

"Il nous fallait six points en 3 matchs"

Après avoir baissé la tête au soir du derby perdu contre Biarritz, les hommes de la Nive la relève un peu. Ce ne sera pas du luxe dans le sprint final et notamment pour la réception de Massy où l'objectif sera de prendre les 5 points pour assurer la qualification et une barrage à domicile.