Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pro D2 : "Avec la volonté de se rattraper" annonce Adrien Ayestaran avant Biarritz - Soyaux-Angoulême

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Biarritz Olympique accueille ce jeudi (20h45) Soyaux-Agoulême en ouverture de la 19e journée de Pro D2. Retrouvailles avec un joueur qui a été formé et qui a débuté au BOPB : Adrien Ayestaran, qu'on annonce du côté d'Aguiléra la saison prochaine.

Adrien Ayestaran lors du match entre le SA XV et Perpignan, le 6 octobre 2019
Adrien Ayestaran lors du match entre le SA XV et Perpignan, le 6 octobre 2019 © Maxppp - Maxppp

Bien terminer ce cinquième bloc. Le Biarritz Olympique accueille Soyaux-Angoulême à Aguiléra en ouverture de la 19e journée de Pro D2 (20h45). Le BOPB sixième au classement est à quatre longueurs devant son adversaire, huitième. "On doit arriver à contenir, à étouffer cette équipe", explique Adrien Ayestaran, le demi de mêlée charentais (32 ans), qui a été formé à partir des Crabos, et a lancé sa carrière au BO (jusqu'en 2011).

France Bleu Pays Basque : Avec quelles ambitions vous déplacez-vous à Biarritz ?

Adrien Ayestaran : Étant donné que sur ce bloc on a perdu à domicile contre Perpignan, on se déplace très sérieusement. Puis le BO est un concurrent direct dans la course au top six. On a donc fait une semaine studieuse pour préparer ce match de la meilleure des façons. Biarritz est une bonne équipe. Qui performe à domicile. Qui réalise de bonnes prestations à l'extérieur même si les résultats ne sont pas toujours là. Ils ont un pack costaud, très mobile, avec des troisièmes lignes gratteurs. Derrière, ça joue bien au rugby, avec des individualités qui peuvent à tout moment faire une percée, créer un exploit. On va donc se focaliser sur tous ces points. Tout faire pour que nos avants parviennent à maîtriser ce pack, à les étouffer et derrière qu'on fasse le nécessaire pour trouver des brèches dans leur défense.

Lors du match aller, vous vous étiez imposés (victoire du SA XV 24-15, le 29 septembre 2019)

Ils avaient quand même commencé fort, en marquant un essai d'entrée. On se met dans le match petit à petit, on commencer à installer notre jeu et ça fait son effet. On a su les mettre à la faute et petit à petit on a réussi à remonter au score, prendre le large. Même si sur la fin on échoue de peu avec le bonus offensif, parce que les Biarrots marquent à la dernière secondes.

Vous êtes en Charente depuis 2013 à présent, de la Fédérale 2 jusqu'à la Pro D2. Comment vous définiriez votre rôle au sein de ce groupe ?

C'est vrai, je fais partie des anciens (rires) comme Antoine Rouger, Guillaume Laforgue, Sébastien Lauillet. On essaie de perpétuer ce qu'on a su créer dans ce groupe, ce collectif, depuis plusieurs saisons maintenant. C'est notre quatrième année en Pro D2, on a pris de l'expérience et notre rôle c'est de faire que les nouvelles personnes, salariés, les nouveaux joueurs qui viennent dans ce club soient dans les meilleures conditions pour que cette alchimie reste telle qu'on la connait depuis toutes ces saisons.

Adrien Ayestaran sous les couleurs du BO face au Racing 92 de Jonathan Wisniewski, le 25 septembre 2010 - Maxppp
Adrien Ayestaran sous les couleurs du BO face au Racing 92 de Jonathan Wisniewski, le 25 septembre 2010 © Maxppp - Maxppp

Vous avez évolué de la catégorie Crabos, jusqu'à commencer votre carrière chez les pros, est-ce que vous continuez à suivre ce que fait le BOPB ?

Bien sûr, je viens de la région aussi (ma famille est à Hendaye). J'ai fait mes classes jusqu'à faire mes débuts dans le rugby pro donc je continue à regarder comment se porte le club. Ça fait plaisir de les voir en haut de tableau. Pour le club, ses supporteurs et pour la ville de Biarritz. Cette volonté de repartir sur de bonnes bases, de restabiliser le groupe avec de jeunes pousses et certains qui connaissent le contexte, c'est une bonne chose. Ils ont un projet intéressant, pour le futur. Pour peut-être se donner la chance dans les années à venir de monter en Top 14.

Votre nom circule dans les coursives d'Aguiléra pour venir renforcer l'équipe la saison prochaine. Qu'en est-il ?

J'ai été voir mon président ainsi que mon manager pour leur dire qu'après avoir joué sept saisons à Soyaux-Angoulême, j'avais besoin de voir autre chose, d'un autre défi. J'ai demandé la possibilité d'être libéré de ma dernière année de contrat Beaucoup de choses ont été dites dernièrement mais pour l'heure rien n'est acté, à Biarritz. Il y a d'autres clubs aussi derrière. Mais c'est encore un peu tôt pour en parler.

*le Biarritz Olympique a refusé de répondre à nos questions avant ce match.

BO / SA XV, 19e journée de Pro D2, jeudi 30 janvier à 20h45

▶ A vivre en intégralité dès 20h30 sur France Bleu Pays Basque

Les compos

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu