Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pro D2 - Barrages : Biarritz Olympique - Grenoble sans le maire ni Géronimo

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Biarritz Olympique reçoit Grenoble ce samedi 22 mai à 15h30 en match de barrage pour les demi-finales de Pro D2. Une première rencontre en public depuis l'automne, mais sans la maire de Biarritz, qui n'a pas été invitée, ni Géronimo l'ancienne mascotte emblématique.

Le stade Aguiléra rouvre au public mais reste fermé pour certains ce samedi 22 mai lors du barrage contre Grenoble
Le stade Aguiléra rouvre au public mais reste fermé pour certains ce samedi 22 mai lors du barrage contre Grenoble © Radio France - Stéphane Garcia

Le match de barrage de Pro D2 entre le Biarritz Olympique et Grenoble ce samedi 22 mai s'annonce comme une grande fête au stade Aguiléra. Pour la première fois depuis l'automne, le BO va retrouver une partie de ses supporters. Ce sont 1.000 personnes qui vont pouvoir assister à la rencontre. Mais, ni la maire de Biarritz, Maïder Arostéguy, ni Géronimo, la mascotte emblématique du BO remplacée par Koxka il y a quelques années, ni le président de la section rugby amateur ne seront présents. Pas conviés. Voire clairement indésirables.

Geronimo prépare le camion pour Vannes

Robert Rabagny, alias Geronimo, explique avoir appelé Jean-Baptiste Aldigé, le président biarrot, pour lui demander ce qui était prévu samedi pour les mascottes. "Pour toi, rien ! Tu n'as qu'à demander à Sud Ouest", lui aurait répondu le patron du BO avant de raccrocher affirme "l'Indien". "C’est ridicule, réagit celui-ci. Aujourd’hui, il faut que l'on soit tous unis derrière l’équipe, il faut qu’on gagne." 

Biarritz Olympique devant l'hôtel de ville. Robert Rabagny, surnommé l'indien ou Géronimo
Biarritz Olympique devant l'hôtel de ville. Robert Rabagny, surnommé l'indien ou Géronimo © Radio France - Stéphane Garcia

Robert Rabagny, qui fut de tous les grands titres du Biarritz Olympique, regardera le match derrière la télévision, à fond derrière les siens promet-il. Et prêt à sortir et équiper son légendaire camion sonore avec lequel il arpente Biarritz, parfois Bayonne, et même au-delà, dans son costume rouge et blanc, coiffe à plume sur le crâne. "Aldigé n'est pas président de Vannes, conclut-il, donc je serai à Vannes la semaine prochaine."

Ligne toujours coupée entre le BO et le maire

Ce ne sera pas le cas de la maire de Biarritz, appelée à d'autres échéances importantes. Mais ce n'est pas là l'explication de l'absence de Maïder Arostéguy de la tribune présidentielle d'Aguiléra ce samedi. "Je n'ai pas reçu d'invitation", confirme l'intéressée. "Je ne suis pas conviée aux côtés du président du BO, là où est la place du maire de Biarritz", dont la municipalité alloue 1 million d'euros par an au club. Ce n'est un secret pour personne que les relations entre l'élue et le président du Biarritz Olympique sont tendues, pour ne pas dire hostiles.

"Madame le maire ne m'a pas signifié qu'elle voulait venir et que cela l'intéressait, explique Jean-Baptiste Aldigé, je n'ai pas de nouvelle d'elles depuis son tweet nous invitant à partir à Bordeaux." Un message posté il y a deux semaines sur le réseau social, mais rapidement supprimé. Maïder Arostéguy a expliqué que son compte avait été piraté. 

Une chose est certaine, le déconfinement n'est pas synonyme de dégel entre la direction du BO et la municipalité. Pour autant, au stade ou à distance, tout ce petit monde sera devant le match à 15h30 ce samedi à pousser derrière la même équipe, les mêmes couleurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess