Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% FCG

Pro D2 - Barrages : le Biarritz Olympique favori face à Grenoble

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Biarritz Olympique reçoit Grenoble en barrage de Pro D2 ce samedi 22 mai (15h30). Auteur de sa meilleure saison depuis sa descente, le BO part logiquement favori mais devra se méfier des Grenoblois qui terminent la saison en trombe.

Le 26 février, le Biarritz Olympique s'était imposé à Aguiléra face aux Grenoblois
Le 26 février, le Biarritz Olympique s'était imposé à Aguiléra face aux Grenoblois © Maxppp - Bertrand Lapègue / Sud Ouest

Grenoble peut-il véritablement faire barrage au Biarritz Olympique sur la route des demi-finales de Pro D2 et de leur seul objectif : "aller au bout", comme le martèle le capitaine Steffon Armitage ? Les voyants du BO sont au vert avant de débuter cette rencontre ce samedi 22 mai (15h30). Et si les expérimentés Isérois sont présentés comme le pire adversaire que pouvaient affronter les Biarrots, ces derniers font logiquement figure de favoris.

1. Le 16e homme : avantage Biarritz

D'abord, les rouge et blancs ont gagné le droit de recevoir en terminant à la 3e place de la saison régulière, leur meilleur classement depuis leur descente en Pro D2 en 2014. Pour la première fois depuis octobre, ils pourront donc compter sur le soutien de leur public. Un millier de supporters aura la possibilité de pousser derrière son équiper et jouer le 16e homme. "C'est vraiment énorme", reconnait Steffon Armitage. 

2. La confiance : égalité

Si Grenoble, 11e à mi-saison, a mené une deuxième partie de championnat à 100 à l'heure, les Biarrots ont pour eux leur régularité. Ils ont toujours été en position de qualifiables, dans les 6 premiers du classement, depuis la 1re journée et ont passé toute la deuxième moitié de la saison à la 3e place. Les deux équipes présentent un bilan similaire depuis deux mois avec 4 victoires et 3 défaites. Mais le BO reste sur 3 victoires consécutives quand les Isérois se sont inclinés pour leur dernier match, pourtant à enjeu, sur le terrain de Montauban le week-end dernier. 

3. Les confrontations directes : avantage BO

Lors de leurs deux confrontations en saison régulière, Biarritz s'est imposé. A l'aller, en terre grenobloise (14-18, 17 décembre), comme au retour à Aguiléra (22-13, 26 février). "On a su trouver des failles dans leur jeu", analyse Lucas Peyresblanques. "On a un petit avantage, poursuit le talonneur, maintenant chaque match est différent, il peut y avoir des faits de jeu, il peut se passer plein de choses."

4. La pression : avantage Grenoble

Si il est un secteur que les Biarrots devront dompter, c'est celui de la pression. Favoris, ambitieux et avec le statut d'équipe à domicile, ils en auront forcément plus que leurs visiteurs. "On est préparés à ce qu'ils jouent sans complexes parce qu'ils reviennent de loin, se méfie Lucas Peyresblanques. La pression est peut-être plus sur nous que sur eux parce qu'ils n'ont rien à perdre."

5. La guerre des rucks : passionnante

L'une des clés de la rencontre sera sans doute dans la possession et la continuité du jeu. A ce titre, la bataille dans les regroupements risque d'être primordiale. Or, dans ce secteur, les deux équipes ont de sacrés arguments à faire valoir autour de leurs deux numéros 8. Deux sacrés clients. Steffon Armitage, le capitaine du BO, passe depuis toujours comme l'un des meilleurs spécialiste en France. Son non moins expérimenté alter ego isérois, Deon Fourie, rivalise. Un match dans le match. "Ca a toujours été un très gros combat avec lui", reconnait Steffon Armitage. "Pour être le meilleur, il faut battre le meilleur. J'ai toujours ça en tête, je veux être le meilleur. J'ai hâte de cette confrontation."

6. Les Compositions d'équipe

Embarras du choix pour le BO

  1. Yvan Watremez
  2. Lucas Peyresblanques
  3. Guy Millar
  4. Johan Aliouat
  5. John Dyer
  6. Dave O'Callaghan
  7. Adam Knight
  8. Steffon Armitage (cap)
  9. Barnabé Couilloud
  10. Ilian Perraux
  11. Henry Speight
  12. Francis Saili
  13. François Vergnaud
  14. Steeve Barry
  15. Romain Lonca

Remplaçants : 16. Romain Ruffenach, 17. Ushangi Tcheishvili, 18. Evan Olmstead, 19. Tornike Jalagonia, 20. James Hart, 21. Gilles Bosch, 22. Darly Domvo, 23. Vakhtangi Akhobadze

Grenoble

  1. Jérôme Rey
  2. Jean-Charles Orioli
  3. Ilia Kaikatsishvili
  4. Leva Fifita
  5. Andrey Ostrikov
  6. Tanginoa Halaifonua
  7. Steeve Blanc Mappaz
  8. Deon Fourie
  9. Eric Escande
  10. Corentin Glénat
  11. Karim Qadiri
  12. Adrien Seguret
  13. Romain Trouilloud
  14. Benito Masilevu
  15. Ange Capuozzo

Remplaçants : 16. Laurent Bouchet, 17. Nika Neparidze, 18. José Duarte Madeira, 19. Clément Ancely, 20. Florian Zupan, 21. Leka Tupuola, 22. Jim Nagusa, 23. Michael Simutoga

Choix de la station

À venir dansDanssecondess