Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Bayonne cartonne face à Massy (45-15) et s'assure un barrage à domicile

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'Aviron Bayonnais s'est imposé nettement face à Massy (45-15) lors de l'avant dernière journée de Pro D2. Les ciels et blanc retrouvent la victoire et la confiance après 3 revers consécutifs, s'assurent une place en phase finale et prennent une option sur un barrage à domicile. La coupe est pleine.

La joie du talonneur Grégory Arganèse qui vient d'apprendre que l'Aviron était officiellement assuré de recevoir un match de phase finale à Jean-Dauger
La joie du talonneur Grégory Arganèse qui vient d'apprendre que l'Aviron était officiellement assuré de recevoir un match de phase finale à Jean-Dauger © Radio France - Thibault Vincent

Bayonne, France

Contrat rempli, et bien rempli. Bayonne devait s'imposer à tout prix face au relégué massicois lors de la 29e journée de Pro D2 ce vendredi 26 avril. L'Aviron l'a fait en prenant le bonus offensif (45-15) espéré. Les Bayonnais se qualifient pour les phases finales.

Il y aura encore un match à Bayonne

Mieux, grâce à la défaite simultanée de Nevers à Montauban (9-6), les ciels et blanc sont assurés de terminer au pire à la 4e place et donc de recevoir leur barrage à domicile. Au minimum. Car les hommes de Yannick Bru, même si ils ne se font pas trop d'illusions, peuvent aller chercher mieux lors de la dernière journée.

Mais l'important pour les Bayonnais au soir de cette 29e journée est d'avoir rempli quasiment tous les objectifs. Le premier, à l'entame du sprint final, était comptable. Prendre les 5 points face au relégué Massy pour s'assurer mathématiquement cette place en phase finale avant la dernière journée et un déplacement ardu chez le leader, Brive.

Un véritable quart de finale à Brive

Et prendre le bonus offensif en prime pour se donner toutes les chances de recevoir en barrage et offrir ce cadeau au public de Jean-Dauger et au budget du club. C'est chose faite avant même le dernier match, grâce aux résultats de leurs adversaires directes, favorables aux basques. Les défaites de Nevers et Vannes assurent en effet une place dans les 4 premiers à l'Aviron.

Libérés, les Bayonnais peuvent même espérer se qualifier directement pour les demi-finales lors du dernier match à Brive. Pour ce faire, ils devront prendre au minimum un point de plus qu'Oyonnax (2e) qui se déplace à Angoulême encore en course pour la qualification, à condition de s'imposer à Colomiers dimanche 28 lors de la dernière rencontre de cette 29e journée.

Les Bayonnais revigorés, mais...

L'Aviron cherchait aussi à se rassurer après 3 revers consécutif et un dernier bloc de 5 matchs négatif (1 victoire, 4 défaites). Les entraineurs espéraient retrouver leurs joueurs ragaillardis, frais physiquement et mentalement et ressoudés après le stage de 3 jours à Loudenvielle. Là aussi la mission est remplie. En inscrivant 6 essais, dans la foulée d'avants tranchants et d'une jeune ligne de trois-quarts joueuse, les Bayonnais se sont rassurés.

Reste le contenu. Tout n'a pas été parfait, loin de là face à Massy. Quelques placages manqués, une conquête sur courant alternatif, des passes mal assurées et des ballons perdus. Bayonne n'a pas encore retrouvé tout l'allant qui était le sien en début d'année 2019. Le match à Brive sera, sur ce plan, riche d'enseignement.

L'hommage aux partants

Mais les Bayonnais ont retrouvé le sourire, et ça aide beaucoup. Ils ont notamment pu offrir une belle sortie sous les ovations du public, debout, à 2 de ses "vieux" guerriers, artisans de la remontée en 2016 : Grégory Arganèse - 7e saison à l'Aviron - qui arrêtera au terme de la saison et Martin Bustos Moyano - arrivé en 2013 - qui réfléchit encore à la suite à donner à sa carrière.