Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2, Bayonne-Dax : "C'est la fin des illusions" à l'Aviron

jeudi 7 septembre 2017 à 18:03 Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque

Après seulement 3 journées de Pro D2 et 2 grosses défaites en déplacement, Pïerre Berbizier, le manager général de l'Aviron Bayonnais, parle déjà de "fin des illusions". Il appelle à une prise de conscience générale pour changer la réalité actuelle, et ce dès la réception de Dax, ce vendredi.

C'est la fin des illusions de l'avant saison pour le manager général de l'Aviron Bayonnais, Pierre Berbizier
C'est la fin des illusions de l'avant saison pour le manager général de l'Aviron Bayonnais, Pierre Berbizier © Radio France - Thibault Vincent

Bayonne, France

Une courte victoire, à l'arraché à domicile (27-23, face à Béziers) entre 2 déculottées en voyage (66-6 à Perpignan, puis 36-13 à Colomiers), le début de saison de Bayonne, relégué de Top 14 et l'un des favoris de la saison, est calamiteux. En conférence de presse d'avant-match face à Dax, Pierre Berbizier, le manager général de l'Aviron Bayonnais, a clairement rangé le début de saison de son équipe dans l'armoire, bien remplie, des illusions perdues. Il appelle à une prise de conscience pour changer la réalité actuelle. Le match face à Dax s'annonce, en ce sens, déterminant. Mais les Bayonnais se présentent avec une 3e ligne décimée et du coup rajeunie.

"Prendre conscience de la réalité"

Début de saison poussif, est-ce que vous en avez déceler les raisons ?

Pierre Berbizier : Oui. Je crois que c'est la fin des illusions. Peut-être qu'avant le début de la saison, on en avait, là on est confrontrés à la réalité de la Pro D2, à notre réalité. C'est bien d'en prendre conscience, c'est la meilleure des choses que l'on doit faire maintenant si l'on veut transformer cette réalité. Ce serait une erreur de rester dans l'illusion.

Pour transformer cette réalité, il faut l'accepter. Ce n'est pas parce que l'on descend de Top 14 que l'on va nous ouvrir les portes. C'est une compétition qui est dure à chaque match, les adversaires ne lâchent rien en face, et si on est pas présents 80 minutes durant...

Discipline et manque d'efficacité

A Colomiers, vous faites une deuxième mi-temps catastrophique, complètement à l'inverse de la première, comment vous l'expliquez ?

Problème de discipline. On joue pratiquement 40 minutes (20 exactement, ndlr) à 14. Discipline dans notre jeu, discipline individuelle. Il y a, après, notre manque d'efficacité sur la première mi-temps dans nos temps forts où on ne concrétise pas, Colomiers se retrouve devant sans avoir fait la moitié de ce que l'on a fait. Ce soucis d'efficacité change grandement le match, et ensuite on bascule dans l'indiscipline et on accentue nos points faibles.

Défensivement, vous êtes l'équipe qui a encaissé le plus de points (102 en 3 matchs !), qu'est-ce qui pêche ?

Sur quelle situation on a été le plus en difficulté ? On perd 18 ballons (à Colomiers) ! C'est notre discipline dans le jeu. Et ensuite beaucoup de placages manqués ou subis. Dix-huit ballons perdus relativement facilement, c'est 18 situations où l'adversaire se régénère, et au lieu d'imposer votre jeu, vous le subissez.

L'Aviron tend le bâton pour se faire battre

On prend aussi 2 cartons jaunes, donc ce sont ces faits là d'indiscipline individuelle et d'indiscipline dans notre jeu avec ces 18 pertes de balle qui nous fragilisent et qui fragilisent l'organisation collective.

Est-ce que vous vous attendiez à ce début de saison ?

Oui et non. Je savais que ça allait être dur, mais je ne pensais pas à ces situations de rupture. On travaille là-dessus, La première mi-temps à Colomiers me semble intéressante, je pense que très peu d'équipes leur imposeront ce jeu, le seul problème c'est que quand vous ne marquez pas le retour de bâton est là.

Quand l'Aviron se met à travailler la base...

Vous avez mis les joueurs devant leurs responsabilités ?

Tout le monde a des responsabilités. Les joueurs, le staff, on a tous notre responsabilité dans cette situation, donc il faut bien les déterminer. A condition que l'on voit tous la même chose. C'est ce à quoi on s'est attaché, par rapport aux situations de problèmes qui se posent sur le terrain, par rapport au travail que l'on fait en amont, et que l'on voit tous la même situation pour éviter le décalage qui pourrait y avoir en termes de responsabilité, par rapport au travail du staff, par rapport au travail des joueurs, il faut exactement savoir qu'elle est la cause de nos problèmes pour travailler les mêmes solutions.

Vous ne voyez pas la même chose joueurs et staff ?

Je me pose la question. Cette semaine on a travaillé pour savoir si on voyait les mêmes problèmes. Cela a été de la vidéo, des mises en situation sur le terrain et voir les comportements, les attitudes des joueurs par rapport à cette indiscipline. Comment on casse cette organisation collective par rapport à un comportement individuel qui n'est pas adapté. A la vidéo on a aussi pointé les comportements qui ne correspondent pas à des attitudes positives.

"La reconstruction peur être longue"

Est-ce que vous sentez que les joueurs ont pris conscience ?

La réponse sera sur le terrain vendredi (contre Dax, ndlr). Mais en même temps, je pense que cela peut être long. Il faut accepter cette construction dans le temps. Cette reconstruction, qui plus est dans cette situation difficile, forcément nous fragilise beaucoup et donc peut prendre du temps

Dax, une équipe qui depuis 2-3 ans joue le maintien, arrive au bon moment ?

Ce n'est pas la situation actuelle. Ils font un très bon début de saison. C''est une équipe qui produit un jeu intéressant et qui peut nous mettre en difficulté si on pense que Dax joue le maintien. C'est ce genre de situation qu'il faut éviter. Moi je serai entraineur de Dax je dirai "on va jouer un bon coup à Bayonne". C'est la réalité, Dax fait un meilleur début de saison que nous

Bayonne / Dax, les équipes

5 changements dans le XV de départ de l'Aviron, avec les absences sur blessure du flanker all black Tanerau Latimer (mollet, 6 semaines) qui rejoint à l'infirmerie ses compères de la 3e ligne, Jean-Jo Marmouyet (côtes), Matt Graham (accromio) et John Beattie (mollet). L'espoir Arnaud Duputs qui a disputé son premier match en championnat à Colomiers dimanche dernier, connaîtra sa première titularisation. Un autre espoir, Arnaud Aletti, prend place pour la première fois sur le banc. A noter les retours du talonneur Manu Leiataua, du 2e ligne Adam Jaulhac et de l'ailier Martin Laveau.

DAX : 3 changements dans le XV de départ victorieux de Narbonne

1. Romain DAVID, 2. Maxime DELONCA, 3. Paea FA'ANUNU - 4. Joseph TUINEAU, 5. Vickus LIEBENBERG - 6.Olivier AUGUST, 7. Martin CHIAPPESONI, 8. Charlie TERNISIEN - 9. (m) Arnaud PIC (cap), 10. (o) Adrien BAU - 11. Julien DECHAVANNE, 12. Guillaume DEVADE, 13. Olivier KLEMENCZAK, 14. Sakiusa BUREITAKYIACA - 15. Martin PRAT.

Remplaçants : 16. Cyriel BLANCHARD, 17. Faitotoa ASA FAITOTOA, 18. Pierre MAURENS, 19. Filimo TAOFIFENUA, 20. Thibaut LESPARRE, 21. Nicolas CACHET, 22. Pierre JUSTES, 23. Thibaud DREAN

Le Programme de la 4e journée de Pro D2

Aviron Bayonnais - US Dax à 20h30, 4e journée de Pro D2, à vivre sur France Bleu Pays Basque et francebleu.fr/pays-basque. Prise d'antenne dès 19h30 (dupleix avec le match Soyaux-Angoulême / Biarritz Olympique)