Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Bayonne en demie, la vidéo plébiscitée

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

L'Aviron Bayonnais s'est qualifié pour les demi-finales de Pro D2 en battant Nevers (32-26) ce samedi 11 mai, au terme d'un très bon match de phase finale, devant un public en liesse. Une rencontre où la vidéo, habituellement absente à ce niveau, a joué un rôle prépondérant. Bayonne ira à Oyonnax.

Les Bayonnais d'Arthur Duhau et Julien Tisseron sont venu difficilement à bout de Nevers en barrage de Pro D2
Les Bayonnais d'Arthur Duhau et Julien Tisseron sont venu difficilement à bout de Nevers en barrage de Pro D2 © Maxppp - Aviron Bayonnais Rugby Pro

Bayonne, France

Il est des incohérences qui ont du bon. C'est le cas de la décision de la Ligue Nationale de Rugby d'introduire l'arbitrage vidéo en phase finale de Pro D2, alors qu'il est absent de la saison régulière. Loué par l'ensemble des acteurs des deux équipes, il a eu une importance sans doute capitale dans le barrage entre Bayonne et Nevers, ce samedi 11 mai, remporté par l'Aviron qui ira affronter Oyonnax en demie samedi prochain.

La vidéo décisive

Première minute du match, première action, premier recours à la vidéo. L'ouvreur bayonnais Manuel Ordas tape une magnifique chandelle qui retombe à 6m de la ligne de Nevers. Bataille dans les airs, le ballon part côté en-but et retombe aux pieds de PJ Van Lill. Le 2e ligne de l'Aviron aplatit. La vidéo montre que c'est un Neversois qui volleye dans son camp. Essai accordé.

7 minutes plus tard, nouveau recours à la vidéo. Cette fois les images dénoncent un coup de pied du capitaine neversois Fred Quercy sur le Bayonnais Adam Jaulhac étendu au sol. Sanction sans appel : carton rouge.

On ne peut plus tolérer qu'en Pro D2, il n'y ait pas d'avantage de vidéo - Yannick Bru

Rebelote juste avant la mi-temps quand le centre de l'Aviron Peyo Muscarditz intercepte une passe dans les 22m de Nevers et s'en va marquer entre les poteaux pour récompenser la domination bayonnaise et tuer le match. L'arbitre a un doute. La vidéo lui donne raison, la défense bayonnaise était hors-jeu, l'essai est annulé et Nevers reste dans la partie.

"Il faut souligner l'importance de la vidéo sur le sort du match", souligne Yannick Bru. Et le manager bayonnais d'insister :_"pour le bien général de la Pro D2_, la vidéo on le voit change complètement l'issue d'un match, et dans l'air professionnel on ne peut plus tolérer qu'en Pro D2 il n'y ait pas d'avantage de vidéo." 

Sans vidéo, Yannick il perd le match ? Il a envie de tuer tout le monde - Xavier Péméja

Même avis dans le camp d'en face, pourtant battu. "Je pense que la vidéo est indispensable en Pro D2, acquiesce le manager de Nevers, Xavier Péméja, parce que le championnat est trop serré et on peut pas se permettre d'avoir des essais accordés qui n'y sont pas ou l'inverse. C'est vrai que pour mon apprentissage vidéo en Pro D2 j'ai chargé. (...) Je râle pas. _Sur le carton rouge je râle pas, y a carton rouge__, sur le 1er essai je râle pas, car il y a essai. Sans vidéo, Yannic_k (Bru) il perd le match, il voit le premier essai le lendemain, il voit le carton rouge, il a envie de tuer tout le monde".

Alors la vidéo ? Problème de coûts ? Yannick Bru balaie l'argument : "On a des tablettes pour suivre les protocoles commotion. Rien qu'avec cette tablette, je vous garantis qu'on corrige plus de la moitié des erreurs d'arbitrage. Les moyens techniques je pense qu'on les a, maintenant il faut faire preuve de bonne volonté." Fermez le ban

L'Aviron a les défauts de ses qualités

Sinon ? On a vu une équipe de Nevers accrocheuse qui n'a jamais baissé les bras, même en infériorité numérique, même menée au score. Une équipe solide en défense et très dense, avec quelques grosses individualités. En face, les Bayonnais ont encore commis quelques erreurs, de jeunesse notamment, manqué de puissance et pas su tuer le match.

Mais on a les défauts de ses qualités. Et justement l'Aviron s'est montré réjouissant de par son insouciance en première période, sa volonté de mettre du rhytme, d'élargir le jeu, de se faire des passes. La jeunesse bayonnaise encadrée par des leaders expérimentés au rendez-vous a su dompter la pression pour s'imposer logiquement et s'offrir une demi-finale samedi 18 mai sur le terrain d'Oyonnax.

Jean-Dauger pas plein, mais en fête

Quant au public bayonnais, il a rugit de plaisir, célébré ses partants en fin de rencontre (Arganèse, Boutaty, Bustos Moyano), chanté sans insupportable bande sonore pendant toute la rencontre et de longues minutes après. Il a même applaudit l'adversaire et scandé des "Nevers, Nevers !". Réjouissant.

Ca ne fera malheureusement pas oublié les nombreux sièges vides. Surprenant pour un barrage un samedi soir. En 2016, en demi-finale contre Colomiers, le stade était plein. Les temps changent. Le rugby français aussi qui vend de plus en plus son âme au sacro-saintes richissimes télévisions. Alors quitte à dérouler le tapis rouge aux caméras, au détriment de l'affluence au stade, autant que cela serve au jeu. Alors la vidéo en Pro D2 c'est pour demain ?