Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Bayonne passe près de l'exploit à Brive (20-18) avant son barrage à domicile

-
Par , France Bleu Pays Basque

La Pro D2 a livré son verdict ce dimanche 5 mais aux termes du 30e et dernière journée à suspens jusque dans les dernières minutes. Longtemps devant au score, les Bayonnais s'inclinent finalement chez le leader Brive (20-18). L'Aviron affrontera Nevers en barrage à Bayonne samedi 11 mai (20h45).

Les Bayonnais de Toma Taufa ont rivalisé avec le leader Brive avant de s'incliner (20-18)
Les Bayonnais de Toma Taufa ont rivalisé avec le leader Brive avant de s'incliner (20-18) © Maxppp - Stéphanie Para / La Montagne

Bayonne, France

Comme on pouvait s'y attendre, la dernière journée de Pro D2 a été haletante. Le Biarritz Olympique a cartonné Montauban (62-21) mais échoue aux portes de la qualification dont les derniers billets reviennent à Vannes, Mont-de-Marsan et Nevers. Déjà qualifiés, les Bayonnais eux sont passé près de l'exploit à Brive (20-18) et de la qualification directe pour les demie-finales.

Le chassé-croisé avec Oyonnax pour la demie

Longtemps en tête en Corrèze ou à égalité, l'Aviron a joué au chat à la souris avec Oyonnax, malmené à Angoulême, pour le gain de la 2e place du classement synonyme de qualification directe pour les phases finales. 

La victoire des joueurs de l'Ain (23-26) a mis fin au suspens dans les dernières minutes de cette journée, le bonus défensif glané par les Bayonnais ne changeant rien à l'affaire. Troisièmes, ils affronteront Nevers (6e) en barrage samedi prochain au stade Jean-Dauger (20h45). Le vainqueur ira jouer la demie à Oyonnax le samedi 18 mai (18h30)

"On s'est bien préparés"

"On s'est bien préparés pour le quart du week-end prochain, on a bien lutté, on est _contents de la performance collective de l'équipe_" analyse Joël Rey, l'entraineur des avants, dont les joueurs ont tenu la dragée haute au leader et favoris de cette Pro D2 dans un match dur, intense, digne d'une rencontre de phase finale. L'Aviron a montré qu'il revenait à son meilleur niveau au bon moment. 

"Un gros gros match, on a été servis, complète le centre Peyo Muscarditz, mais on a été à la hauteur. On avait je pense un peu peur. Mais cette peur on a su la transformer (...) _on a eu du tempérament pour résister à cette équipe et faire un match plein sur 80 minutes_."

"Continuons à rêver"

Bien que déçus de la défaite, les hommes de Yannick Bru repartent avec de la confiance et des certitudes retrouvées sur le combat dans les rucks, la conquête et la conservation, mais il faudra être encore plus précis et réaliste pour continuer l'aventure.

Les Bayonnais n'ont pas envie de se satisfaire de ce barrage à domicile. "On a le droit de rêver, c'est beau de rêver, continuons à rêver le plus longtemps possible", conclut Peyo Muscarditz

Choix de la station

France Bleu