Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pro D2 : Bayonne se sait attendu à Aurillac, "notre président a fait les choses dans l'ordre"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Bayonne s'attend à un rude déplacement à Aurillac ce vendredi 1er mars (20h30) pour la 23e journée de Pro D2. Le leader bayonnais ne prend pas à la légère la qualité de son adversaire ni sa motivation décuplée par les propos du président basque. Un bon test pour les ciels et blancs.

L'Aviron de Filimo Taofifenua (debout) et Romain Barthélémy s'attend à une rude opposition à Aurillac
L'Aviron de Filimo Taofifenua (debout) et Romain Barthélémy s'attend à une rude opposition à Aurillac © Maxppp - Aviron Bayonnais Rugby Pro

Tout leader qu'il est, l'Aviron Bayonnais craint le déplacement à Aurillac ce vendredi 1er mars, pour la 23e journée de Pro D2. Des Cantaliens qui ont besoin de points pour assurer le maintien et qui connaissent un regain de forme avec 4 victoires (à domicile) pour 2 défaites depuis le début janvier.

"On sait que l'on sera attendus"

Des Auvergnats qui auront une motivation supplémentaire pour châtier les hommes de la côte basque, craint Yannick Bru : "On sait que l'on sera attendus, par ce que notre président a fait les choses dans l'ordre. Nous, le sportif, on y  peut rien, on respecte cette équipe d'Aurillac." 

Le manager fait allusion aux propos tenus par Philippe Tayeb, dans le journal Sud Ouest, le 18 janvier dernier : "Ici, on n’est pas à Aurillac, avec moins dix degrés, où t’es obligé d’annuler les matchs. Avec tout le respect que j’ai pour eux. Ici, tu vas te promener avec ta femme en bord de mer, tu vis des bons moments…"

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des Aurillacois que craignent les Bayonnais. "C'est une équipe qui aime mettre du volume, du rythme, qui joue bien au rugby, qui pratique un rugby séduisant, note Romain Barthélémy, positionné à l'ouverture pour ce match. A nous d'être en place défensivement pour éviter de trop subir et arriver à les contrer."

"Garder les pieds sur terre"

Car cette rencontre est importante pour les Bayonnais, qui restent sur 4 victoires consécutives, dont 3 sur les 3 premiers matchs du bloc. Pas question de prendre un joker, au contraire. "On va se déplacer deux fois, à Aurillac et à Mont-de-Marsan, le bloc suivant de 5 matchs va être difficile pour nous, donc c'est un match qui est important pour bien clôturer ce bloc, pour rester sur une bonne dynamique", prévient Yannick Bru.

Les Bayonnais savent que dans cette Pro D2, les positions restent fragiles, à commencer par leur leadership. _"_On est premiers parce qu'on a un calendrier favorable (...), relativise Romain Barthélémy. Mais ça peut aller très vite. Si on ne gagne pas un des deux matchs, on sera 4e ou 3e. Il faut garder les pieds sur terre."

Et ne pas se relâcher dans le Cantal au prétexte que l'objectif du bloc est déjà réussi, renchérit le capitaine, Antoine Battut : "Si on part déjà en disant que c'est du bonus, ça veut dire qu'on peut lever le pied et on passera à côté (...) On travaille dur physiquement, cette semaine ça a tapé, donc ce match va compter"

"Voir comment notre caractère a évolué"

Il va aussi permettre au manager bayonnais de mesurer l'évolution mentale de son équipe et sa capacité à enchaîner les performances. Pour Yannick Bru, ce sera "intéressant de voir le comportement de l'équipe à l'issue d'un bloc plutôt réussi. Les dernières fois on avait pris 30 points à Béziers, on s'était inclinés à Provence Rugby. On va pouvoir voir comment notre caractère a évolué dans ce type de scénario."

L'infirmerie débordante ne facilite toutefois pas la tâche de l'Aviron. Mais le patron sportif ne cherche pas de faux fuyant : "On a un effectif qui doit faire face, un effectif qui est dense (...) , c'est aussi l'opportunité pour certains de montrer qu'ils peuvent faire partie de l'équipe. On le voit plus comme une opportunité que comme une menace."

A vivre sur France Bleu Pays Basque

Aurillac / Aviron Bayonnais, coup d'envoi à 20h30 ce vendredi 1 mars. Une rencontre à suivre sur notre antenne et notre site internet ici

La composition bayonnaise

  1. Ugo Boniface
  2. Maxime Delonca
  3. Luc Mousset
  4. Evrard Oulai
  5. Adam Jaulhac
  6. Batpiste Héguy
  7. Antoine Battut
  8. Filimo Taofifenua
  9. Emmanuel Saubusse
  10. Romain Barthélémy
  11. Latu Latunipulu
  12. Metuisela Talebula
  13. Sean Robinson
  14. Maxime Marty
  15. Martin Bustos Moyano

Remplaçants : 16. Torsten Van Jaarsveld, 17. Bandisa Ndlovu, 18. Abdellatif Boutaty, 19. Tom Darlet, 20. Guillaume Rouet, 21. Manuel Ordas, 22. Yan Lestrade, 23. Kyle Whyte

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess