Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Bayonne trébuche au bout du suspens à Béziers (35-30)

dimanche 4 mars 2018 à 18:12 Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque

Le match de clôture de la 25e journée de Pro D2 a tenu ses promesses ce dimanche 4 mars. Au bout du suspens, à la dernière seconde, c'est Béziers qui s'impose à domicile face à l'Aviron (35-30). Les Bitterois (6e) prennent une option sur la qualification sur des Bayonnais battus, mais pas abattus...

Les Bayonnais de PJ Van Lill trébuchent à Béziers sur un essai inscrit à la dernière seconde par les Héraultais
Les Bayonnais de PJ Van Lill trébuchent à Béziers sur un essai inscrit à la dernière seconde par les Héraultais - Marc Mittoux / Aviron Bayonnais Rugby Pro

Béziers, France

Béziers / Bayonne. Le 6e, et dernier qualifié, contre le 7e. Un point d'écart. L'affiche, véritable 8e de finale à 6 journées de la fin de la phase régulière, entre 2 des équipes les plus en forme de ce début 2018, était alléchante. Tensions, essais, suspens... Le match a tenu ses promesses, mais à la fin s'est Bayonne qui se retrouve "Gros-Jean comme devant".

"On va tout donner jusqu'à la fin"

Les Bayonnais ont en effet cru tenir la victoire, lancés sur la voie royale vers la qualification en s'imposant chez leur dernier concurrent direct. C'était sans compter sur la ténacité des Bitterois et un dernier coup de rein salvateur sur la sirène. Essai, transformation, les locaux s'imposent 35 à 30 et prennent au passage, pour 1 point, l'avantage en cas d'égalité au classement (Bayonne a gagné 27-23 à l'aller)

De quoi avoir des regrets. Notamment ce jeu au pied de pression défectueux, ces quelques erreurs tactiques, cette indiscipline consécutive à un manque de conservation du ballon, et ces coups du sort aux lourdes conséquences. Deux ou trois décisions arbitrales et surtout 3 nouveaux blessés d'importance dont les sorties ont forcément pesé. 

L'Aviron paie un lourd tribu avec 3 nouveaux blessés

Benjamin Thiery (accromio) est sorti en même temps que Peyo Muscarditz (protocole commotion avant de revenir sur le terrain) sur l'action du 1er essai biterrois qui a également valu un carton jaune au talonneur Manu Leiataua. La défense bayonnaise s'en est trouvée destabilisée, encaissant un second essai et une pénalité. C'est ensuite Toma Taufa, le seul pilier droit valide, qui est sorti touché à la jambe droite sur le 3e essai de Béziers juste avant la mi-temps. Enfin Willie Du Plessis, l'ouvreur bayonnais, victime d'un K-O. impressionnant. 

Les Bayonnais ont pourtant fait front dans l'adversité. Repositionné au poste de pilier droit, obligé de rester sur le terrain pendant 80', Aretz Iguiniz a tenu la baraque. Les Bayonnais, sur une pénalité de Martin Bustos Moyano à moins de 3 minutes du terme ont même réussi à repasser devant (28-30) avant de s'incliner à la dernière seconde. En perdant le bénéfice du point terrain, les ciels et blancs se retrouvent à 5 points de la qualification. Mais le bonus défensif - c'est le 9e match consécutif lors duquel l'Aviron prend au moins un point - leur permet de garder la tête haute et continuer à y croire, avec un calendrier favorable lors des 5 derniers matchs.

Les résultats de la 25e journée

Le Classement

Le Classement à l'issue du dernier match de la 25e journée - Radio France
Le Classement à l'issue du dernier match de la 25e journée © Radio France - Thibault Vincent