Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Biarritz à Montauban "avec un état d'esprit revanchard"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Après la déception de Carcassonne, le Biarritz Olympique se déplace à nouveau, à Montauban ce jeudi pour ouvrir la 10e journée de Pro D2 (20h45)

Charles Bouldoire est aligné dans le quinze de départ biarrot à l'arrière, comme l'international canadien Evan Olmstead en deuxième ligne
Charles Bouldoire est aligné dans le quinze de départ biarrot à l'arrière, comme l'international canadien Evan Olmstead en deuxième ligne © Radio France - Stéphane Garcia

Biarritz, France

"On veut toujours remporter trois victoires sur ce bloc." Les mots de Matthew Clarkin, le manager biarrot, au moment où le BO se déplace ce jeudi à Montauban pour y affronter l'USM en ouverture de la 10e journée de Pro D2. Biarritz qui veut "relever la tête" après la correction subie la semaine dernière à Carcassonne.

Soigner la discipline

"Pour remporter un match à l'extérieur, il faut qu'on fasse attention à notre discipline", prévient l'ouvreur Willie du Plessis. Car c'est ce qui fâche depuis les dernières sorties : le nombre de fautes concédés. Un excès de trop bien faire explique-t-on du côté d'Aguiléra. "La difficulté que l'on a c'est de placer leur curseur dans l'envie, dans l'engagement, concède Matthew Clarkin. Il faut qu'on soit capable de s'ajuster en fonction de l'arbitrage, de garder notre concentration tout au long du match, sans que notre défense en pâtisse." Est-ce que la leçon aura été retenue, les repères pris ? D'autant qu'avec l'enchaînement des matches, le BO va faire tourner son effectif.

Ainsi, l'international canadien Evan Olmstead est aligné pour la première fois en deuxième ligne. Steffon Armitage, entré en jeu à Carcassonne, va connaître sa première titularisation. Le pilier droit fidjien Kalivati Tawake, qui avait manqué la Coupe du monde avec sa sélection à cause d’un problème au genou fait son retour. Charles Bouldoire, Yvan Watremez, Lucas Lebraud, Steeve Barry et Charles Bouldoire sont également alignés. Tout comme Yohann Artru, blessé aux côtes contre Mont-de-Marsan. "Le plus important dans un groupe, c'est la concurrence. Ça pousse les joueurs à être meilleurs. Notre infirmerie se vide, le staff doit faire des choix [...] mais on ne va pas de plaindre", conclut le manager biarrot.

Le staphylocoque à Sapiac

Face aux Rouge et blanc, des Sapiacains pour qui ce match est capital. Le début de saison de Montauban n'a pas été de tout repos. La faute à une contamination au staphylocoque, qui a touché plusieurs joueurs du club de Sapiac mi-septembre. Conséquence : plusieurs semaines de mise en quarantaine, décontamination pour tout le monde, entrainement individuel, et surtout deux matches reportés (Nevers et Provence Rugby). Pas idéal pour se préparer, et ça s'est vu au moment de la reprise : 51 points encaissés à Mont de Marsan et la zone rouge qui a commencé à fondre dangereusement sur Montauban.

Depuis, les Tarn-et-Garonnais ont repris du poil de la bête : victoire face à Vannes, à Sapiac (17-13). Même s'ils se sont inclinés à Oyonnax la semaine dernière (29-13), c'était une formation rajeunie qui a affronté les Aindinois. Un effectif changé, qui a réalisé une bonne prestation, alors que toutes les têtes étaient déjà à cette réception du BO. Les Montalbanais espèrent ainsi lancer leur saison et refaire leur retard sur le haut de tableau. 

Preuve que les Sapiacains s'attendent à un énorme combat, le staff vert et noir a choisi, de placer six avants et deux trois-quarts sur le banc des remplaçants (contre 5+3 habituellement).

Choix de la station

France Bleu