Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pro D2 - Biarritz : cette équipe de jeunes et de revanchards décroche le nul à Grenoble (13-13)

-
Par , France Bleu Pays Basque

Avec du courage et une défense de fer, le Biarritz Olympique décroche le nul à Grenoble (13-13) en ouverture de la 22e journée de Pro D2

A la mi-temps, les Biarrots d'Heath Backhouse, Yvan Watremez et Benoit Lazzarotto menaient 3-7
A la mi-temps, les Biarrots d'Heath Backhouse, Yvan Watremez et Benoit Lazzarotto menaient 3-7 © Maxppp - Maxppp

Les Biarrots réalisent une grosse partie, à base d'engagement, pour venir décrocher un match nul à Grenoble, face à des Isérois fébriles et beaucoup trop indisciplinés. Les Rouge et blanc empochent deux précieux points dans la course aux phases finales.

D'emblée, la défense basque pose de gros soucis aux Isérois qui peinent à remonter ce ballon. Dans un premier acte rythmé surtout par les fautes de main. Cette équipe remaniée concoctée par le duo Nadau/Sowerby - mix de jeunes et de joueurs qui jouaient gros - est intraitable sur sa ligne. Un véritable mur qui n'hésite pas à relancer depuis son camp. Et face à un adversaire grenoblois fébrile, mis à la faute (13 pénalités, 1 carton jaune), le travail va finir par payer.

Intraitable en défense

Juste après la sirène qui annonçait la fin de la première période, alors que les Biarrots n'avaient pas profité de leur supériorité numérique, suite au carton jaune pour Kubriashvili (30e), Lucas Peyresblanques, hyper-actif, sort derrière un groupé pénétrant amené après une touche dans le camp grenoblois, et inscrit le premier essai de la rencontre. Son sixième de la saison pour le talonneur touché sur l'action. 3-7 à la pause après la transformation de Nick Smith.

Au retour des vestiaires, Biarritz subi le réveil isérois. Fourie inscrit un essai qui permet au FCG de repasser devant (10-7, 52e). Jusqu'à l'heure de jeu le BO fait le dos rond, subi, plie sans pour autant rompre et le doit à un engagement exemplaire de ses joueurs, particulièrement en défense. S'en suit un chassé-croisé entre buteurs, entre Selponi (67e) et Smith (58e, 62e). 13-13 et un peu plus de dix minutes à jouer.

Pas loin de la surprise

Une deuxième mi-temps qui a vu les rentrées de joueurs que l'on n'avait plus vu depuis longtemps sous le maillot Rouge et blanc. Jean-Baptiste Singer, Leroy Houston notamment. Bien épaulé par le reste du banc, alors que 19 JIFF étaient alignés sur la feuille de match. Le BO frôle même la victoire mais la quatrième tentative de Nick Smith passe à gauche des poteaux (78e). De quoi avoir des regrets à chaud, au coup de sifflet final, face à une formation qui ne s'est inclinée qu'une seule fois à domicile cette saison.

Grâce à ce match nul décroché après un gros combat, le Biarritz Olympique repasse virtuellement devant Nevers (58 points contre 56 pour les Nivernais). Les Biarrots accueilleront Nevers vendredi prochain à Aguiléra.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess