Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Biarritz contre le promu Rouen pour "repartir de l'avant"

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Biarritz Olympique accueille le promu Rouen à Aguiléra ce vendredi pour la 11e journée de Pro D2. Les Rouge et blanc qui restent sur deux défaites consécutives doivent réenclencher la marche en avant.

Après deux défaites consécutives le Biarritz accueille Rouen puis Provence Rugby à Aguiléra
Après deux défaites consécutives le Biarritz accueille Rouen puis Provence Rugby à Aguiléra © Radio France - Stéphane Garcia

Biarritz, France

C'est une première. Un club de rugby normand foulera ce vendredi la pelouse d'Aguiléra, à l'occasion de la réception de Rouen pour le compte de la 11e journée de Pro D2. Biarritz, sixième du championnat reste sur deux défaites, lors de déplacements à Carcassonne et Montauban. Et doit se reprendre pour rester dans le haut de tableau à l'issu de ce troisième bloc. "On est là, et on sera bien là jusqu'au bout", assure l'entraineur biarrot des lignes arrières Nicolas Nadau.

"Adapter notre jeu"

De là à dire que la pression est biarrote au moment d'aborder cette rencontre ? "Je n'espère pas", explique l'ancien arrière et co-entraîneur. C'est vrai, Biarritz est passé complètement à côté de son match dans l'Aude, mais la semaine dernière à Montauban, la copie a été de meilleure facture. "Le côté gentil que l'on peut avoir parfois, il faut le gommer pour avoir un côté tueur qui nous manque, encore plus dans les conditions actuelles." Au risque de ne pas marquer de points, qui peuvent s'avérer cruciaux sur certains matches.

Les conditions météo de ces dernières semaines n'aident pas. Surtout, au vu, de ce qu'avait mis en place le duo Sowerby-Nadau, la volonté d'user les adversaires devants, avant de profiter de la vitesse des trois quarts qui ont pu faire la différence, et qui sur les dernières sorties ont plus de difficultés. "Il faut qu'on apprenne à jouer différemment, se mettre dans des dispositions différentes. Être un peu plus dans l'occupation/pression, qui nous ouvrira d'autres situations", détaille Nicolas Nadau. Soigner la finition, être vigilent sur la discipline, voilà les autres axes de progression pour le BO.

Un vent de fraîcheur

Parmi les satisfactions biarrotes : l'apport des recrues. Evan Olmstead, Calum Wilson et Steffon Armitage. "Chacun avec des caractéristiques différents mais ils nous apportent de la fraîcheur, reconnait Nicolas Nadau. De l'organisation sur le plan offensif également, même si je crois qu'ils peuvent encore plus apporter sur le jeu proches des lignes. Au delà de ça, un joueur comme Steffon a un CV long comme le bras, il transmet à ce groupe sa soif de victoire." 

Les trois recrues Rouge et blanc seront titulaires ce vendredi pour la réception de Rouen. Une première à Aguiléra pour les trois. À la charnière, un duo se dégage au profil de James Hart à la mêlée et Willie du Plessis à l'ouverture. "Il faut qu'on arrive à stabiliser certains postes clés. Ils doivent continuer à progresser, James doit et peut nous apporter encore mieux, prendre plus de responsabilités, et il le fera."

"Rouen ? C'est très trompeur"

Cette équipe a écrit l'histoire, en devenant la première équipe normande à évoluer dans le championnat de Pro D2. Grâce à un projet, mené de long terme par le manager anglais Richard Hill, depuis 2013, les Rouennais ont atteind leurs objectifs et paraissent mieux armés que Valence-Romans, l'autre promu. "Quand on regarde les joueurs qui constituent l'effectif, il y a des joueurs habitués au haut niveau. Une équipe qui sait poser de gros soucis à certaines formations (Rouen a gagné Perpignan et Carcassonne à domicile) de par son jeu et l'engagement qu'elle met, explique l'ouvreur Pierre Bernard.

D'autant que les conditions climatiques risquent de niveau l'écart entre les deux équipes. "On s'est préparé à ça, ça nous rendra la tâche encore plus difficile", reconnait le meneur de jeu biarrot. Autrement dit, il n'y aura certainement pas de belles envolés ce vendredi soir à Aguiléra, mais sans doute un beau combat, pour espérer remonter au classement de cette Pro D2 à l'issue de la 11e journée.

► Biarritz - Rouen, à vivre dès 19h55 sur France Bleu Pays basque avec Christian Bibal et Stéphane Garcia 

Les compos

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu