Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : un Biarritz Olympique "à réaction" renverse Béziers au terme d'un match fou (30-20)

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays Basque

Après avoir compté jusqu'à 17 points de retard, le Biarritz Olympique s'impose 30-20 face à Béziers grâce notamment à une seconde période bien menée par les Rouge et blanc. Le BO consolide ainsi sa place dans le top 5 de Pro D2.

À la 34e minute, le Biarritz Olympique était mené 20 à 3 par Béziers
À la 34e minute, le Biarritz Olympique était mené 20 à 3 par Béziers © Maxppp - PHOTOPQR/MAXPPP

Biarritz, France

34e minute à Aguiléra. Willie du Plessis se fait contrer dans ses 40 mètres. Adrien Latorre, l'ouvreur bitterois, inscrit le deuxième essai de Béziers dans ce match. À ce moment là, l'ASBH mène 20-3 au score grâce notamment à la botte de Jérôme Porical, et au vu de ce que démontre le Biarritz Olympique depuis le début de la rencontre, on se dit alors que la soirée risque d'être longue à Aguiléra.

Le jour et la nuit

C'est sans compter le caractère des Biarrots, mis en avant tant de fois par le staff cette saison. Willie du Plessis, titularisé à l'ouverture, permet aux Rouge et blanc de réagir. D'abord, grâce à une pénalité, puis avec une inspiration qui lui permet de transpercer la défense héraultaise pour donner la passe décisive à son arrière décalé, Steeve Barry pour réduire l'écart (13-20, 40e). Le BO se reprend, notamment en touche et en mêlée. On se dit alors que Biarritz a limité la casse, face à la meilleure défense de Pro D2, et que la deuxième mi-temps reste ouverte. 

Un deuxième acte totalement dominé par les Rouge et blanc. Benoît Lazzarotto qui faisait son grand retour, perfore la défense bitteroise (43e), et Gavin Stark, auteur d'un bel essai sur l'autre aile (55e), permettent alors à Biarritz de refaire son avance et même de passer devant (27-20). Solide défensivement, appliqué offensivement et plus consistant sur ses possessions, malgré quelques fautes de main, le BO parvient à contenir l'ASBH, toujours sous pression biarrotte. Au final, et grâce à ce partiel de 27-0 collé à leurs adversaires, Biarritz s'adjuge ce duel du haut de tableau, face à un concurrent. 

Quatre points qui confirment le regain de forme actuel, avec trois victoires consécutives. Au classement, le BOPB passe devant son adversaire du jour et s'installe confortablement parmi les qualifiables. Ça tombe bien, alors que la Pro D2 marque une pause la semaine prochaine.

"Renverser cette partie, c'est très fort"

Lucas Peyresblanques : "C'était un match piège, la saison dernière on l'avait perdu (21-31 à Aguiléra). Cette année on a montré du caractère, on gagne ce match face à une équipe qui marchait très bien, et ça montre que l'on progresse."

"En première mi-temps, tout ne s'est pas passé comme prévu et ça s'est vu au score. On n'a pas réussi à trouver de solutions pour percer leur défense.  Heureusement, on réagit, dans le combat et avec le cœur, on est plus agressif, et c'est ce qui a fait la différence. En deuxième mi-temps, on marque deux fois sur deux ouvertures, ça nous a permis de se relâcher et de jouer notre rugby."

Shaun Sowerby : "Béziers avait deux jours de récupération supplémentaire, par rapport à nous, un match en moins. Ce n'est pas une excuse pour expliquer cette première mi-temps, mais à la fin d'un bloc, ça peut compter : la fraîcheur, l'envie, la confiance."

"Le point fort de cette équipe, c’est le caractère. puisque c'est dur, on va être présent. Bien sûr qu'on aimerait que ce soit plus complet, mettre l'adversaire sous pression dès l'entame du match, à nous de trouver l'équilibre pour être dans la gestion et la maîtrise, pendant 80 minutes." 

"Il y a de l’enthousiasme , de l'énergie et ils n'ont pas peur, malgré le contexte, les difficultés, ils attaquent tout à 100%. On est ensemble depuis 4 mois, cette équipe est toujours en construction. Par contre les ingrédients, l'implication des joueurs sont là. Menés de 17 points, arriver à renverser cette partie c'est très fort, contre une bonne équipe et l'un des plus beau pack, devant, dans ce championnat."

"Zorro" est arrivé, Usarraga en taulier

Les deux hommes ont marqué cette soirée. Pour Benoit Lazzarotto, l'ailier biarrot, il s'agissait de son premier match de la saison. Au retour des vestiaires (43e) le trois-quart se retrouve bloqué en bout de ligne. Pas de problème pour "Zorro" qui, dans un numéro de funambules, va se mettre à slalomer dans toute la défense adverse, remonter quarante mètres jusqu’à l’en-but adverse. De manière générale, sa prestation a été salué par Shaun Sowerby. "C'est son premier match de la saison, il fait 80 minutes, les efforts en défense, c'est très bien."

Pour Asier Usarraga aussi, ce match aura été spécial. Repositionné en seconde ligne, le Basque a abattu un travail considérable. En attaque, comme en défense, dans le secteur de la touche (mis à mal en début de match), comme sur toutes les phases de conquête, il aura été au four et au moulin toute la rencontre. Une activité qu'a souligné Lucas Peyresblanques. "Il est exemplaire dans tout le travail de l'ombre. Il fait 80 minutes sans broncher, alors qu'au poste de numéro 5 personne ne le voyait en début de saison. Et il fait plus que dépanner."

Un deuxième bloc à succès

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu