Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Biarritz subi la révolte d'Oyonnax (31-22)

-
Par , France Bleu Pays Basque

Malgré un début de match tonitruant, le Biarritz Olympique s'incline 31-22 à Oyonnax en ouverture de la 18e journée de Pro D2.

A la mi-temps Biarritz et Oyonnax regagnaient les vestiaires 17-17
A la mi-temps Biarritz et Oyonnax regagnaient les vestiaires 17-17 © Maxppp - Maxppp

Oyonnax, France

Malgré le score, le match peut laisser des regrets. Le Biarritz Olympique, qui menait 17–0 à Oyonnax au bout de dix-huit minutes de jeu, a cédé pour encaisser 31 points consécutifs. Score final : 31-22 à Oyonnax sur la pelouse de Charles Mathon devant 4.713 spectateurs en ouverture de la 18e journée de Pro D2. 

0-17 et puis plus rien...

C'est pourtant le BO qui démarre le mieux la rencontre. Sans être transcendants, les Rouge et blanc gèrent bien les occasions qui se présentent. Entre bonne occupation et gestion intelligentes des temps forts/temps faibles, Biarritz surprend Oyonnax. D'abord grâce à Ximun Lucu après un gros travail le long de l'aile gauche d'Asier Usarraga (0-7, 5e). Pierre Bernard d'une pénalité, puis Yohann Artru, après un départ petit côté, permettent au BOPB de prendre le large (0-17, 18e).

Avant la marée noire et rouge. Petit à petit, Oyo va refaire son retard. Dans le sillage de son centre, Théo Millet, tout juste sorti du banc. Par deux fois, coup sur coup, il va être à l'origine d'action qui seront conclues par des essais aindinois. Gros temps fort pour Oyonnax, Tony Ensor trouve la brèche dans la défense biarrote (10-17, 24e). Avant que Rory Grice aplatissement dans l'en-but, profitant du réveil de son pack. A chaque fois transformés par Yohan Le Bourhis. A la mi-temps, les compteurs sont remis à zéro : 17-17.

En réponse : 31-0

La seconde période débute comme la première s'est terminée : par un en-avant biarrot. Derrière le jeu d'occupation les Biarrots finissent par céder sous les coups de butoirs oyonnaxiens. Après une séance de pick-and-go, essai de Lovobalavu, transformé (24-17, 47e). Les Biarrots vont réagir. Ils vont camper dans les 22 mètres des locaux, sans jamais aboutir. Pire même. Alors que Biarritz joue une nouvelle fois dans le camps des joueurs de Joe el Abd, la défense monte vite. Pierre Bernard tente la sautée, se fait intercepter par Callandret. Quatrième essai pour les Oyomen (31-17, 53e) transformé par Yohan Le Bourhis (5/5 au but). 

Autrement dit, le BO encaisse un 31-0 en 35 minutes. Les Biarrots vont réagir derrière, conserver un peu plus le ballon mais se heurtent à la défense agressive d'Oyo. Par six fois en moins de dix minutes, les hommes du duo Nadau/Sowerby auront des des cartouches. Pas assez précis, des fautes de mains, des erreurs en touches, dans les alignements ou sur les lancers. D'autant plus rageant, que Biarritz évolue en supériorité numérique depuis l'heure de jeu après le carton jaune donné à Josh Tyrell.

Encore en supériorité numérique, les Biarrots se battent mais se heurte à une défense solide d’Oyonnax. Malgré tout, sur la dernière action, les Rouge et blanc réalisent une magnifique contre-attaque avec Yohann Artru à l'origine d'une percée. Steeve Barry retrouve Steffon Armitage pour un troisième et dernier essai biarrot. Pas de bonus défensif à la clé pour le BOPB.

Au classement

Les Biarrots voient s'éloigner les Oyonnaxiens, à dix longueurs, alors que les Rouge et blanc restent englués à la cinquième place (47 points) et sont sous la menace de Vannes (44 pts) qui joue à Colomiers, et Nevers (42 pts) qui accueille Provence Rugby.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu