Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby
Dossier : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Pro D2 - Brive : à nouveau titulaire à l'arrière, Joris Jurand "a redistribué les cartes"

-
Par , France Bleu Limousin

Alors que le CA Brive reçoit Mont-de-Marsan ce dimanche à 14h15 en clôture de la 26e journée de Pro D2, Joris Jurand tentera de confirmer ses bonnes prestations. Arrivé en cours de saison, le jeune arrière s'est fait une place de titulaire en moins de deux mois.

Joris Jurand a fait son trou au CA Brive moins de deux mois après son premier match
Joris Jurand a fait son trou au CA Brive moins de deux mois après son premier match © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Si Zlatan Ibrahimovic est arrivé au Paris Saint-Germain " comme un roi " et reparti " comme une légende ", Joris Jurand a lui débarqué au CA Brive comme un quasi inconnu, mi décembre dernier, mais il s'est déjà fait une petite réputation deux mois après avoir disputé son premier match avec le CAB fin janvier à Béziers. Contre Mont-de-Marsan ce dimanche en clôture de la 26e journée de Pro D2, l'arrière de 23 ans va fêter sa huitième feuille de match et sa septième titularisation avec le maillot corrézien.

"On ne pensait qu'il amènerait autant de fraîcheur sur le terrain et en dehors"

L'ancien capitaine de l'équipe Espoirs de Montpellier, engagé comme joueur supplémentaire et jusqu'en 2021, s'est affirmé illico. Il a même bluffé les entraîneurs du CAB. " Je vais le dire clairement : oui " avoue sans hésiter Jean-Baptiste Péjoine. " On avait quand même des attentes sur lui, mais peut-être pas sur le très court terme. C'est un jeune joueur avec des qualités physiques indéniables. Il est plutôt jeune dans le monde professionnel donc on peut en tirer toute l'énergie, mais on ne pensait qu'il amènerait autant de fraîcheur sur le terrain et en dehors " continue l'entraîneur des lignes arrières. Joris Jurand, 23 ans et aussi aligné à l'aile grâce à sa polyvalence, a en moins de deux mois bouleversé la hiérarchie. Il est passé devant Rory Scholes, lui aussi venu comme joueur supplémentaire mais blessé peu après son arrivée. Il a aussi permis au staff, sans aucune hésitation, de faire monter Thomas Laranjeira à l'ouverture. L'indéboulonnable arrière depuis le début de la saison va débuter pour la troisième fois de rang en 10, en laissant le numéro 15 à Joris Jurand. " Physiquement et sur les duels, il est très très intéressant " ajoute l'ancien demi de mêlée, tout en reconnaissant que le natif de Saint-Rémy-de-Provence pose de bons problèmes.

"Quand il est arrivé à Montpellier, il a considéré cela comme une chance"

S'il y a bien quelqu'un que Joris Jurand ne surprend pas, c'est son ex entraîneur avec les Espoirs de Montpellier, Anthony Floch,. " J'ai regardé ton ses matchs et c'est intéressant. C'est plutôt pas mal du tout, même " sourit l'ancien arrière de Clermont et Montpellier. " Ce n'est jamais évident de découvrir un nouveau club, d'en maîtriser les systèmes de jeu, de s'adapter au monde professionnel et de jouer devant beaucoup de monde. Il y a tout cela à assimiler " détaille-t-il, et Joris Jurand l'a fait à la vitesse grand V. " A Béziers pour sa première, il était plein de fraîcheur et d'envie, il s'est proposé, a failli marquer et a fait marquer. A Montauban, il crée une brèche. A Nevers, il se décale bien et il marque. Je trouve qu'il commence à être bien ". Joris Jurand possède aussi un parcours atypique : il passe par un pôle espoir pour devenir arbitre, avant de s'orienter vraiment vers le rugby pro à l'âge de 19 ans après avoir bourlingué en amateur avec ses copains et travaillé dans le maraîchage. Il passe une saison à Aix en Provence en Fédérale Une, puis au centre de formation de Montpellier. " Je trouve que c'est une force dans son cas " reprend Anthony Floch. " Ce qui m'a marqué quand il est arrivé à Montpellier, c'est qu'il a considéré ça comme une chance. Ce n'était pas un petit garçon de 18 ans, il avait déjà 21 ans et de la maturité. C'était l'un des plus vieux du groupe, a vécu ça comme une chance, s'est lancé à fond et a pris tout ce qu'il y avait à prendre ". Même schéma au CAB, " mais il va devoir confirmer sur la durée, car souvent l'insouciance du départ permet de faire beaucoup de choses intéressantes " prévient Anthony Floch. Posé, la tête bien sur les épaules, Brive mise indéniablement sur Joris Jurand. La preuve : initialement engagé jusqu'en 2021, il a déjà prolongé jusqu'en 2022.

Brive doit confirmer que la machine est lancée

Sur la route vers les phases finales de Pro D2, mais surtout celle vers les deux premières places du classement pour être directement qualifié pour les demi-finales, le CAB va tenter de signer sa treizième victoire en autant de matchs à domicile cette saison. Les Corréziens veulent confirmer leur montée en puissance à moins d'un mois et demi des phases finales.

Les résultats de la 26e journée

Le classement

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu