Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Pro D2 - "C'est le match du siècle pour eux " : les fans de Brive dans le Cantal sont chahutés avant le derby à Aurillac

-
Par , France Bleu Limousin

Brive revient à Aurillac, ce vendredi, pour la première depuis plus de six ans et demi. Le CAB joue au stade Jean Alric pour la 27e journée de Pro D2 et pourra compter sur le soutien de nombreux supporters. Certains, qui vivent dans le Cantal, sont gentiment chambrés depuis le début de la semaine.

De nombreux supporters du CA Brive seront à Aurillac pour le derby
De nombreux supporters du CA Brive seront à Aurillac pour le derby © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Brive est attendu au coin du bois ce vendredi soir. Il joue à Aurillac à 20h pour la 27e journée de Pro D2 dans un stade Jean Alric qui promet d'être plein pour ce derby. Le CAB s'est d'ailleurs incliné 27-20 (le 23 septembre 2012) lors de sa dernière sortie là-bas. Cette fois, face à des Aurillacois en bonne voie pour le maintien mais pas encore sauvés, les Brivistes vont tenter d'enchaîner un quatrième succès de rang (après Aix-en-Provence, Nevers et Mont-de-Marsan) pour se mettre à l'abri dans la course à la qualification directe pour les demi-finales.

Le CAB, battu en 2012, n'a pas gagné à Aurillac depuis près de 17 ans

Brive pourra compter, ce vendredi, sur le soutien de nombreux supporters qui vont faire les deux heures de route depuis la cité gaillarde. Deux bus des 100% Coujoux, aimablement pris en charge par le club en guise de remerciement pour le soutien cette saison, passeront par Tulle et Argentat avant de basculer dans le Cantal. D'autres iront en voiture dès la sortie du boulot. D'autres encore auront moins de route à faire car ils vivent... sur place ou presque. Pour ces fans domiciliés dans le Cantal, la semaine est animée. " Mon voisin n'arrête pas " lance celui qui est affectueusement surnommé Papy, alias Bernard. " Il n'est heureux que quand Brive perd, ça me bouffe " reprend cet habitant de Mauriac, âgé de 64 ans. Cet amoureux viscéral du CAB, " je suis Corrézien de souche et on ne perd pas ses racines ", vient à tous les matchs au Stadium. Et, une fois n'est pas coutume, " cette rencontre à l'extérieur est, pour moi, plus proche qu'une rencontre à domicile. Je suis à une centaine de bornes de Brive et cinquante d'Aurillac " détaille-t-il. 

"Si on perd, ils vont me faire ch*** pendant six mois"

Situation cocasse, effectivement, mais depuis plusieurs jours déjà, il le paye au prix fort avec son voisin Michel. " C'est pour ça qu'il faut absolument gagner, mais aussi pour notre suprématie " car on lui parle encore de la défaite 27-20, en 2012. " Je ne peux pas imaginer qu'on perde... Sinon, ils vont me faire ch*** pendant six mois, c'est sûr. Ils ne vont pas me louper, car c'est leur match du siècle " embraye celui qui entend, bizarrement, un peu moins parler du succès briviste 33-22 (après avoir été 19-6 à la mi-temps, le 20 octobre 2002), il y a près de 17 ans, pour l'avant dernière apparition des corréziens à Aurillac. Adrien, briviste pur jus, est justement installé dans la préfecture du Cantal depuis septembre pour ses études afin de devenir infirmier. " D'ailleurs, à l'école, quelques uns ont joué en équipe de jeunes pour Aurillac. C'est bon enfant, mais ça chambre " explique celui qui est parfois dans le costume de Zouzou, la mascotte du CAB. " J'ai dit que j'irai en cours avec le maillot du CAB, ce vendredi. Ils m'ont répondu qu'il fallait aussi que je vienne avec lundi matin. _Mais, si on perd_, ce n'est pas sûr. Je ne sais pas quelle tête je vais faire... je ne sais pas si j'irai en cours ! " plaisante-t-il. Alors, certes, les matchs contre Clermont ont plus de saveur aussi bien à Brive qu'à Aurillac, mais cette opposition corrézo-cantalienne ne laisse personne indifférent. 

Les matchs de la 27e journée

Le classement de Pro D2