Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Pro D2 - Dernière ligne droite, Brive lance son sprint final contre Aix en Provence

vendredi 15 mars 2019 à 8:52 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Le CA Brive reçoit Aix en Provence, ce vendredi, pour la 24e journée de Pro D2. Après une semaine de coupure, et à sept matchs de la fin de la saison régulière, le CAB attaque la dernière ligne droite avant les phases finales. Mais le CAB finira-t-il dans les deux premiers ?

Battu à Bourg-en-Bresse il y a quinze jours, le CA Brive de Stuart Olding retrouve la compétition ce vendredi
Battu à Bourg-en-Bresse il y a quinze jours, le CA Brive de Stuart Olding retrouve la compétition ce vendredi © Maxppp - Jean-Pierre Balfin

Brive-la-Gaillarde, France

Le CA Brive entre dans la dernière ligne droite de Pro D2. Après un week-end de coupure et autant de temps pour évacuer la défaite à la dernière minute à Bourg en Bresse il y a deux semaines, le CAB retrouve le Stadium ce vendredi soir. Match de la 24e journée contre Aix en Provence, 7e et à une victoire seulement de la 6e place qualificative aux phases finales. De leur côté, les Brivistes sont toujours 4e, toujours en course pour finir à l'une de deux premières places, et toujours en lice pour monter en Top 14 à la fin de la saison. Pour cela, il reste sept matchs à disputer et autant d'opportunités au CAB pour combler son retard. Une chose est sûre : à compter de maintenant, le sprint pour les phases finales est lancé.

Brive est un peu derrière...

Et l’important, à l’heure du sprint, c’est d’être toujours placé pour pouvoir franchir la ligne avant les autres. En l’occurrence, finir 1er ou 2e, et être directement qualifié en demi-finale, à domicile, sans passer par les barrages. Pour cette dernière ligne droite, Brive est légèrement en retrait, mais bien là, dans la roue de Nevers, Bayonne et Oyonnax qui roulent vite et fort. La question est de savoir si ces équipes vont sauter dans les derniers mètres... et si les Corréziens, avec quatre matchs à domicile sur sept, sauront aussi être une menace constante. Mais, avant de penser à doubler ces concurrents directs, attention d’abord à ne pas se faire coincer contre les barrières, par Aix en Provence par exemple, toujours en course pour jouer les phases finales. Les Provençaux, victorieux pour leurs deux dernières sorties à Mont-de-Marsan et Massy avant de chuter à la maison contre Angoulême, viennent assurément faire un coup en Corrèze.

... mais affrontera tous ses concurrents directs

Les Brivistes doivent, eux, mettre le grand plateau et les grandes vitesses pour combler le retard : faire un sans faute à domicile et obligatoirement gagner à l’extérieur où Brive pourra faire la différence à la pédale. Car le CAB jouera notamment à Nevers et Oyonnax, avant d'accueillir Bayonne pour l'ultime journée. Bref, Brive n'est pas l'équipe la mieux placée alors que le sprint final se lance... mais le CAB a toutes les cartes en main pour inverser la tendance et coiffer les autres au poteau.

Laranjeira à l'ouverture

Pour ce rendez-vous contre Aix en Provence, le staff du CAB aligne Thomas Laranjeira à l'ouverture pour la première fois lui qui a officié à l'arrière depuis le début de la saison. Après la blessure au tibia du demi de mêlée David Delarue, Enzo Hervé se voit confier, sur le banc, la mission de couvrir les deux postes de la charnière. Une fois n'est pas coutume, le CAB jouera avec son maillot vert flashy. Ambiance Saint-Patrick au Stadium avec Guinness aux buvettes pour fêter le saint patron des Irlandais. " Il a fait fuir tous les serpents du pays " explique Jeremy Davidson, " les gens boivent beaucoup de bière pour fêter ça ce jour là " plaisante le manager qui ne se laissera tenter qu'après le match qui sera à suivre sur France Bleu Limousin.

Les matchs

Le classement