Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pro D2 et fin de saison : "Je suis triste pour le club tout entier" réagit le président de Colomiers

-
Par , France Bleu Occitanie

Alain Carré, président de l'US Colomiers, réagit à la fin de saison annoncée ce jeudi par la Ligue national de rugby. Leader de Pro D2, le club columérin ne verra pas le Top 14 la saison prochain.

Alain Carré, le président de Colomiers.
Alain Carré, le président de Colomiers. © Radio France - Julien Balidas

C'est avec tristesse que le président de l'US Colomiers a reçu ce jeudi la décision de la Ligue national de rugby. En raison de l'épidémie de coronavirus, la saison 2019-2020 est terminée et une nouvelle reprendra au mieux en septembre. Alain Carré regrette que son club, leader de Pro D2, ne puisse pas monter dans l'élite.

France Bleu Occitanie : C'était sans doute une sage décision malgré la déception ? 

Alain Carré : J'espérais une autre issue mais je m'attendais à ça aussi d'autant plus quand on nous a dit que sur la deuxième quinzaine d'août on pourrait jouer à huit-clos (...) c'était impensable et pour moi pas possible. Même à jauge partielle c'était pas jouable donc la Ligue a pris pour moi une sage décision. 

France Bleu Occitanie : Pas de montées et pas de descentes ?

Alain Carré : Oui, c'est clair et définitif. Il n'y aura pas de montée de Pro D2 en Top 14, pas de club de Top 14 qui descend, pas de club de Pro D2 qui descend en Fédérale 1 et peut-être nous aurons deux clubs de plus en Pro D2.

France Bleu Occitanie : 18 clubs en Pro D2, le calendrier sera tenable ?

Alain Carré : Les clubs de Pro D2 ne sont pas chauds, ça fait beaucoup plus de journées, beaucoup plus de matches, et déjà que c'était tendu ça risque d'être difficile.

France Bleu Occitanie : L'espoir d'une montée la saison prochaine s'envole pour l'US Colomiers, ça doit être dur à vivre?

Alain Carré : Il y a 15 ans que je suis président à Colomiers, on avait une saison fantastique, on était en pleine dynamique, on était premiers à dix points du troisième, on avait un groupe extraordinaire, on voulait se jouer une demi-finale à domicile, bon c'est pas possible. Je suis aigri pour ça, bien sûr il y a des choses plus importantes mais malgré tout je suis triste pour le club tout entier, pour les joueurs et le staff. On a vécu trois descentes en Fédérale 1 en quinze ans, on avait l'occasion de monter, on aurait chatouillé avec les grands même si l'objectif aurait été le maintien on l'aurait fait, les joueurs avaient mérité ça.

France Bleu Occitanie : Vous demandez/espérez une autre compensation ?!

Alain Carré : La méritocratie ! Nous aurons, financièrement, le maximum de ce que les clubs vont percevoir en méritocratie puisqu'on est en tête à la 23e journée. On va repartir, comme ce qu'on peut dire en bruit de couloir, une main devant une main derrière. On s'en va, on a rien. Mais on s'est prouvés qu'on pouvait faire des choses et je pense que les coachs en ont tiré les leçons. On travaillera pour faire une très très belle saison la saison prochaine.

France Bleu Occitanie : Il y a la question sensible de la baisse des salaires des joueurs qui ne joueront pas de match avant le mois de septembre. Des choses sont tranchées?

Alain Carré : Il y a eu une commission paritaire ce matin avec un long échange avec Provale (le syndicat des joueurs). Les débats n'ont pas du tout été houleux comme j'ai pu le lire. Demander une baisse des salaires ? On va nous y obliger pratiquement parce qu'aujourd'hui la D.N.A.C.G (Direction Nationale d'Aide et de Contrôle de Gestion) a des chiffres qui sont catastrophiques donc doit valider une masse salariale donc si jamais la masse salariale est diminuée de 20, 25, 30 ou 35% par rapport à la D.N.A.C.G il faudra bien qu'on trouve les fonds quelque part parce que si on ne les trouve pas tous les joueurs que nous avons engagés cette saison ne seront pas validés pour la saison prochaine donc scénario catastrophe et ça je crois que les joueurs l'ont bien compris (...) le débat est lancé, les discussions sont lancées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess