Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Faux départ pour le BO à Aurillac (23-19)

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Biarritz Olympique s'est incliné à Aurillac ce dimanche 25 août en clôture de la 1re journée de Pro D2. Malgré le gain du point de bonus défensif, les Biarrots se montraient très déçus de leur prestation à la fin de la rencontre, en particulier d'une première mi-totalement râtée.

Les Biarrots (en noir) quittent le terrain d'Aurillac la tête basse après leur défaite (23-19)
Les Biarrots (en noir) quittent le terrain d'Aurillac la tête basse après leur défaite (23-19) © Radio France - Thibault Vincent

Aurillac, France

"On s'est menti depuis le début" ! Le discours du nouvel entraîneur Nicolas Nadau à la mi-temps du premier match de la saison de Pro D2 du Biarritz Olympique à Aurillac est sans nuances. Il a eu pour effet de réveiller les Biarrots, mais n'aura pas suffi pour arracher la victoire. Le point de bonus défensif ne suffit pas à atténuer la déception de la défaite (23-19) et surtout d'un contenu décevant.

Une première mi-temps râtée

En dépits des discours volontaires et enthousiastes cette semaine, avec l'impression d'une longue préparation réussie, le Biarritz Olympique est passé à côté de son entame de championnat. Il a attendu une mi-temps pour rentrer dans la saison 2019-2020. "On peut pas penser gagner un match en démarrant comme cela. _On est très déçus de notre entame"_, confirme le centre Ilian Perraux.

La réaction d'Ilian Perraux après la défaite de Biarritz à Aurillac

Des Biarrots concassés en mêlée, battus dans la zone de ruck, indisciplinés et surtout à la rue en défense. Résultat, Aurillac inscrit 4 essais contre 1 seul pour Biarritz qui ne doit l'écart modeste à la pause (20-5) qu'à l'incroyable manque de réussite des buteurs cantaliens (14 points manqués en tout dans la partie).

Le sursaut d'orgueil

Le second acte est bien meilleur. Les Biarrots, piqués au retour des vestiaires, ont un sursaut d'orgueil. Ils mettent la main sur le ballon, se montrent plus agressifs sur les points de rencontre et en défense en fin de rencontre, reprennent le dessus en mêlée avec l'entrée d'une première ligne toute neuve dès l'entame de cette seconde période, et s'imposent physiquement.

Une deuxième période qu'ils remportent (14-3), en inscrivant 2 essais supplémentaires, ce qui leur permet d'arracher le point de bonus défensif. Biarritz aurait même pu s'imposer avec plus de réalisme, de maîtrise et en étant moins maladroit. De quoi avoir quelques regrets même si sur l'ensemble du match les Biarrots sont conscients de ne pas mériter mieux.

Ils n'ont que peu de temps pour corriger le tir avant la réception de Vannes, demi-finaliste la saison passée, ce vendredi 30 août à 18h50. Un match à vivre en intégralité sur France Bleu Pays Basque et francebleu.fr/pays-basque

Choix de la station

France Bleu