Rugby

Pro D2 : L'air du rachat pour l'Aviron Bayonnais

Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque jeudi 5 octobre 2017 à 18:55

Les joueurs de l'Aviron Bayonnais doivent se ressouder, montrer de l'envie et défendre chèrement les couleurs ciels et blanches sur le second bloc
Les joueurs de l'Aviron Bayonnais doivent se ressouder, montrer de l'envie et défendre chèrement les couleurs ciels et blanches sur le second bloc © Radio France - Aviron Bayonnais Rugby Pro

Après un début de saison râté, comptablement (13e, 10 points) et sur le comportement, l'Aviron doit se ressaisir sur le second bloc. Plus question de parler d'objectif de fin de saison, seul le prochain match compte. Sur fond de derby (samedi 14 octobre), les Bayonnais sont polarisés sur Aurillac.

Comptablement Bayonne n'a déjà plus le choix. Battu 4 fois lors des 6 premières rencontres, l'Aviron est englué dans les profondeurs du classement, sous la menace direct des relégables (Narbonne à 3 points et Carcassonne à 5 longueurs). Les Bayonnais doivent donc prendre des points, partout, et n'ont déjà plus de marge de manoeuvre. Surtout, la dernière défaite, concédée à domicile, a définitivement plombé le moral des ciels et blancs.

Emmanuel Saubusse, demi-de-mêlée de l'Aviron Bayonnais - Radio France
Emmanuel Saubusse, demi-de-mêlée de l'Aviron Bayonnais © Radio France - Oihanna Larzabal

Auront-ils récupéré pendant la semaine de trêve ? « Cette coupure j’espère qu’elle va nous faire du bien, compte le demi-de-mêlée Emmanuel Saubusse, et qu’on reparte sur quelque chose de positif, où l’on prenne du plaisir individuellement et collectivement »

Le demi-de-mêlée bayonnais Emmanuel Saubusse espère que Bayonne aura digéré le début de saison et saura se relance à Aurillac avant le derby

Montrer de l'envie et de la fierté

Lors des 6 premiers matchs, et en particulier en déplacement où il s'est laissé donner trois très grosses fessées sans vraiment faire preuve d'amour-propre, l’Aviron Bayonnais a incontestablement manqué d’envie. Joueurs et entraineurs font le même constat que les observateurs. Et le manque d'engagement, dans l'entourage passionné du club des bords de Nive, on aime pas cela. Beaucoup, dans les travées du stade Jean-Dauger, mettent en cause l’attachement des joueurs au maillot, aux couleurs ciel et blanches.

Pïerre Berbizier le manager général du club, en a pris la mesure. Pour lui, l’un des principaux objectifs de Bayonne dans ce 2e bloc se résumera à l’état d’esprit que devront afficher les joueurs sur le terrain : « On espère qu’on les (les couleurs, ndlr) portera un peu plus haut et un peu plus fièrement. »

Pour Pierre Berbizier, le manager général de l'Aviron Bayonnais, les joueurs doivent porter fièrement le maillot et ne penser qu'au prochain match

"Se racheter à l'extérieur"

Fierté, envie, engagement, humilité... et rachat ! Voilà les maîtres-mots qui semblent avoir accompagné le groupe pendant cette pause et la préparation du nouveau bloc de match. « On est partis en repos sur une défaite contre Grenoble à la maison, je pense que l’amour-propre en a pris un coup, lance ainsi le pilier gauche Jérôme Schuster.Ce que l’on doit faire, c’est se racheter et à l’extérieur c’est le meilleur moment pour prouver qu’on a du caractère. »

Le pilier gauche de l'Aviron Bayonnais Jérôme Schuster (à droite) à l'entraînement aux côté du 2e ligne Adam Jaulhac - Radio France
Le pilier gauche de l'Aviron Bayonnais Jérôme Schuster (à droite) à l'entraînement aux côté du 2e ligne Adam Jaulhac © Radio France - Thibault Vincent

Pour Bayonne, l'heure est donc à la remise en route, à la lutte acharnée, d'abord contre soi-même. Plus question de parler d'avenir pour le moment, la concentration est entièrement à l'instant présent affirme Pierre Berbizier : « Si sur la première séquence, on s’était projeté sur du moyen voir du long terme (terminer dans les 6 premiers et préparer une remontée, ndlr), sur cette 2e séquence, l’objectif est à court terme sur ces 2 premiers matchs et notamment le premier à Aurillac (…) qui devient une priorité »

Aurillac sur fond de derby

Deux matchs ?Impossibleà occulter le derby, la venue du voisin biarrot la semaine prochaine (samedi 14 octobre 19h), est forcément présent dans les esprits, comme il est omniprésent dans la rue, les cafés, et les abords du terrain d'entrainement. Mais les joueurs de l'Aviron, à l'image de Jérôme Schuster, assurent qu'ils n'en ont pas parlé entre eux. « Pour l’instant on ne pense pas au derby, on pense vraiment à ce match d’Aurillac, on l’a bien préparé. Cette semaine on a travaillé encore plus dur que d’habitude. »

Jérôme Schuster, pilier gauche de l'Aviron Bayonnais, refuse de penser au derby, pour lui seul compte le déplacement à Aurillac, qui doit permettre aux ciel et blancs de se racheter

Car ce déplacement pourrait être le match idéal pour enfin lancer la saison des ciels et blancs veut croire Emmanuel Saubusse : « Un bon match de rugby à l’extérieur, voir une victoire, pourrait être un déclic pour nous. Après il y aura ce derby qui comptablement vaudra comme les autres, mais qui sera par contre psychologiquement important. » Et si les Bayonne / Biarritz ne sont jamais des matchs comme les autres, cauchemards des parieurs, c'est quand même toujours mieux de les aborder avec un minimum de confiance.

♫ Aurillac / Bayonne à vivre en intégralité sur France Bleu Pays Basque et francebleu.fr/pays-basque vendredi 6 ocobtre dès 19h30 (coup d'envoi 20h)

La composition des équipes : à l'Aviron, première pour Battut , Beattie de retour sur le banc

Le programme de la 7e journée

Le classement avant la 7e journée