Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pro D2 : "La naissance d'une équipe" pour Biarritz après la victoire face à Oyonnax (30–12)

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le BO se réveille et lance peut-être sa saison après sa large victoire (30–12) face à Oyonnax ce dimanche, quatre essais à rien, en clôture de cette quatrième journée de Pro D2.

À la mi-temps, le score était de 11 à 9 pour Biarritz face à Oyonnax
À la mi-temps, le score était de 11 à 9 pour Biarritz face à Oyonnax © Maxppp - Maxppp

Un BO juste et sans faille, Oyonnax sans solution. Cela pourrait résumer le choc dominé par le Biarritz Olympique 30 à 12 face au leader de Pro D2. 

Après un début de match très disputé, un rythme bas, et une première période sans véritable étincelle, le BOPB a su faire le dos rond, répondre à chaque fois aux points inscrits par l'USO (6-6). Avant la 22e minute. Coup sur coup, Oyonnax prend deux cartons jaunes et se retrouve à infériorité à 13 contre 15 joueurs biarrots. Dans ces douze minutes, le BO ne marquera qu'un essai (oeuvre de James Hart, à la 30e minute), mais ce travail de sape sera récompensé dans le deuxième acte.

Comme toujours, la deuxième mi-temps...

La formation biarrote a infligé un 19-3 à son adversaire. Très ambitieux en attaque, et portés par un Yohann Artru très tranchant (élu homme du match) les Biarrots ont mis à mal la défense oyonnaxienne à de nombreuses reprises. Gavin Stark (47e), Romain Ruffenach (55e) et Lucas Peyresblanques (77e) dans le deuxième acte ont permis aux "Rouge et blanc" de prendre l'avantage dans cette rencontre. En face, Oyonnax n'est jamais parvenu à déstabiliser le BO.

Avec cette deuxième victoire en poche, et le bonus glané, les Biarrots font leur réapparition dans le top 6, à égalité avec Carcassonne et Perpignan (10 points). Les Basques reviennent même à une petite unité d’Oyonnax, qui perd donc logiquement sa place de leader au profit d’Angoulême, prochain adversaire de Biarritz, dans deux semaines.

Les réactions d'après-match

A la fin de la rencontre, les sourires étaient présents côté biarrot. "C'est une récompense pour tout le travail que les joueurs font au quotidien, expliquait l'entraineur des lignes arrières Nicolas Nadau. On ne leur fait pas de cadeau, et cette exigence qu'ils se mettent se voit sur le terrain."

"On monte, au fur et à mesure, en puissance", raconte pour sa part le demi de mêlée James Hart. Et l'entame, d'habitude brouillonne côté biarrot, a été plutôt sérieuse selon l'Irlandais. "Même s'il faisait chaud, on a essayé de déplacer le ballon, ce qui a provoqué quelques fautes de main. Mais on rentre aux vestiaires devant, et en deuxième mi-temps on a mieux réussi à alterner notre jeu, on a récolté les fruits de notre travail."

Et profiter des douze minutes de supériorité numérique, qui ont compté pour le deuxième ligne Jean-Baptiste Singer. "Ils [Oyonnaxiens] ont perdu du jus sur cette période là, même s'ils n'encaissent qu'un seul essai. On s'est employé à garder notre jeu tout au long du match, c'était notre objectif pour battre cette équipe solide et on a réussi", confesse le joueur de 24 ans.

Jean-Baptiste Singer est entré à la 24e minute en remplacement de Johan Aliouat, touché à la cheville
Jean-Baptiste Singer est entré à la 24e minute en remplacement de Johan Aliouat, touché à la cheville © Radio France - Stéphane Garcia

De là à parler d'une victoire fondatrice pour le BOPB ? "Ce serait présomptueux de dire qu'une équipe est née. Mais le caractère affiché aujourd'hui, malgré les erreurs, est positif. Maintenant on évolue encore. Tout n'est pas parfait, mais on est content de ce qu'on voit", explique l'acolyte de Shaun Sowerby dans le staff technique.

La 4e journée de Pro D2

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu