Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Pro D2 - Namy (Brive) : "On ne va pas à Oyonnax la tête en bas, on sait qu'on est plus qu'outsider"

-
Par , France Bleu Limousin

A deux matchs de la fin de la saison régulière, c'est une rencontre qui sent déjà bon les phases finales. En ouverture de la 29e journée de Pro D2, Brive défie Oyonnax dans l'Ain, ce jeudi, alors que les deux équipes sont co-leaders et en quête d'une qualification directe pour les demi-finales.

Guillaume Namy, ici au plaquage contre Aix-en-Provence, sera titulaire avec Brive pour le match à Oyonnax
Guillaume Namy, ici au plaquage contre Aix-en-Provence, sera titulaire avec Brive pour le match à Oyonnax © Maxppp - Stéphanie Para

Brive-la-Gaillarde, France

Il suffit de regarder les deux premières lignes du classement de Pro D2 pour comprendre de quoi il retourne. C'est bien un choc des cadors qui s'annonce ce jeudi soir au stade Charles Mathon. A 20h45, le CA Brive défie Oyonnax sur ses terres alors que les deux équipes sont co-leaders du classement avec 83 points à deux journées de la fin de la saison régulière. Relégués de Top 14 l'an passé, chaque club a l'occasion, en cas de succès, de prendre seul les commandes et d'assurer quasi définitivement sa qualification directe pour les demi-finales du championnat dans trois semaines.

Brive mathématiquement en demi-finale en cas de succès avec bonus

Pour Brive, ça ne sera mathématiquement officiel si, et seulement si, le CAB l'emporte avec le point du bonus offensif dans l'Ain sans attendre le résultat de Bayonne, 3e, qui reçoit le dernier Massy ce vendredi. La mission sera, quoiqu'il en soit, compliquée car Oyonnax n'a perdu qu'un seul match sur sa pelouse cette saison (23-27 contre Biarritz). Ce match revêt aussi un caractère particulier car les deux équipes, qui s'affrontent pour la sixième fois en deux saisons, pourrait bien à nouveau se recroiser d'ici la fin de l'exercice en cours. Beaucoup imaginent déjà une finale entre les deux formations dimanche 26 mai prochain à Pau.

"Une erreur de déjà penser" à plus loin que le match de ce jeudi

" Ce match arrive dans un contexte précis " recadre Guillaume Namy, " c'est à dire un match de phase régulière où chaque équipe peut avancer un peu plus vers les demi-finales. Le contexte du match s'arrête ici " continue l'ailier comme pour inviter à ne pas mettre la charrue avant les boeufs. " Le reste viendra ensuite, après le match, quand on fera le débriefing. On commencera, et eux aussi sans doute, à se projeter en fonction du résultat et du contenu. Mais, je vous l'assure, on n'a pas du tout ça en tête avant ce rendez-vous. Ce serait une erreur d'y penser déjà ". Au lieu de deviser sur des hypothèses, Didier Casadéï attend des actes. " On a envie de faire un gros match car, depuis la victoire à Nevers et malgré nos résultats, on est un peu moins bien sur le terrain " estime l'entraîneur des avants. Il fait référence à la décompression contre Mont-de-Marsan après une grosse entame, au match perdu à Aurillac où Brive a subi presque tout du long, et au succès avec bonus contre une modeste équipe de Carcassonne après vingt minutes de rodage.

Du poker menteur ?

Oui, mais pour ce match dans l'Ain, le staff briviste fait quelque peu tourner l'équipe avant la réception de Bayonne pour le dernier match de la saison régulière puis le début des phases finales. Peceli Nacebe, Benjamin Pètre, Guillaume Namy, Richard Fourcade, Jan Uys, Enzo Hervé, Soso Bekoshvili, Loick Jammes, beaucoup moins sollicités que d'autres joueurs, seront ainsi du voyage dans le Haut-Bugey. " Des joueurs ont beaucoup joué. Même s’il est important, ce n’est pas le dernier match de la saison. On a envie de faire jouer ceux qu’on a moins vu. A eux de saisir leur chance car rien n’est arrêté pour personne pour la suite de la saison. A eux de montrer qu’on peut vraiment compter sur eux " justifie Didier Casadéï, comme pour évacuer l'idée d'un poker menteur en vue d'un éventuel futur match contre Oyonnax plus tard cette saison. " Les équipes se connaissent, on a déjà fait dix mois de compétition avec 28 matchs. _Il n’y a pas tellement de surprise_. L’équipe d’Oyonnax n’a pas beaucoup bougé depuis l’an passé malgré la relégation, hormis trois ou quatre joueurs. C'est une équipe joueuse, tournée vers l’offensive avec Botica comme maître à jouer, élu meilleur joueur de Top 14 l’an passé " appuie l'entraîneur des avants. " On se connaît beaucoup avec Oyo " abonde Guillaume Namy, " on fait un peu ensemble le chassé-croisé entre Pro D2 et Top 14 ces dernières années. On ne va pas y aller la tête en bas, on va y aller avec des intentions, beaucoup d'envie et beaucoup d'enthousiasme. Mais, on sait aussi où on met les pieds. On sait aussi que c'est un match où on est plus qu'outsider ".

"Il n'y a pas de vérité, mais..."

Brive ne veut pas galvauder ce choc des cadors, d'autant que sa dernière sortie dans l'Ain, la saison passée (défaite 40-17 pour la 24e journée de Top 14), reste un souvenir douloureux. " En s’inclinant là-bas, ça nous avait précipité en Pro D2. Ca serait bien qu’on s’en rappelle et qu’on s'en serve un peu de source de motivation " reprend Didier Casadéï. Car, cette fois, c'est au contraire la perspective de la 1re place de Pro D2 qui est en jeu. D'ailleurs, est-ce important de finir 1er du classement à l'issue de la saison régulière ? " Oui et non " sourit Didier Casadéï. " L'an passé, Perpignan a fini 1er et a été sacré champion de Pro D2. En Top 14, Castres a fini 6e de la saison régulière mais a fini champion. Il n’y a pas de vérité, mais… en Pro D2, malgré tout, c’est souvent le 1er qui est champion " insiste celui qui invite les joueurs à vouloir " se créer des souvenirs " .

Des rotations dans le XV de départ

Le staff du CA Brive opère 11 changements dans le XV de départ par rapport à l'équipe qui a débuté lors du succès avec bonus contre Carcassonne il y a deux semaines. Seuls Jammes, Waqaniburotu, Giorgadze et Scholes sont maintenus.

Les matchs de la 29e journée

Le classement