Rugby

PRO D2 : Narbonne - USAP (31-21), l'ombre d'un doute

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon samedi 4 avril 2015 à 23:49

L'abitre Stéphane Boyer au milieu des joueurs de l'USAP et de Narbonne
L'abitre Stéphane Boyer au milieu des joueurs de l'USAP et de Narbonne © Radio France - Cyrille Manière

L'USAP a cédé à Narbonne dans le derby. Les Audois, affamés de points pour le maintien, n'ont pas volé leur succès mais deux grosses erreurs d'arbitrage laissent tout-de-même planer quelques doutes. Les Catalans vont devoir encore se battre pour décrocher leur demi-finale à domicile.

On ne va pas dire que l'USAP a tout perdu à Narbonne, loin s'en faut. On ne va pas dire que Narbonne a volé son succès, loin de là. Les Audois en grande difficulté au classement ont trouvé les raisons et l'énergie de se rebeller. L'USAP, défaillante en touche et aux abonnés absents en début de deuxième mi-temps, est retombée dans quelques travers après quatre victoires de rang. Mais voilà, malgré tout ça, les nombreux supporters usapistes ont quitté le Parc des Sports avec un gros goût amer dans la bouche. Deux décisions dans cette rencontre ont pesé très lourd au final. Deux erreurs d'arbitrage, clairement, mettant en cause Stéphane Boyer et son assistant Jérôme Lamarque ont coûté quatorze points aux Catalans.

La touche de l'USAP face à Narbonne - Radio France
La touche de l'USAP face à Narbonne © Radio France

31e minute : deux ballons pour un essai

L'USAP mène 8 à 3. A la réception d'une chandelle, l'arrière narbonnais fait un en-avant (sur ses 22 mètres), Jean-Bernard Pujol tape dans le ballon mais n'arrive pas à temps pour aplatir. Au lieu de revenir à l'en-avant Monsieur Boyer ordonne un renvoi aux vingt-deux mètres. Première consternation dans le camp usapiste. Pendant ce temps,  Vincent Rattez effectue le renvoi rapidement (mais pas avec le bon ballon) , il passe entre deux Catalans qui ne faisaient pas action de jeu. L'Audois freine sa course et la reprend pour finalement aller marquer. Stupeur ! Après avoir consulté son arbitre de touche, l'arbitre valide l'essai Narbonnais. Après le match, le centre orange et noir concédait lui-même que son essai n'était pas valable.

Alain Hyardet (USAP) : essai de Narbonne

Karkl Chateau (USAP) : \"on ne doit pas laisser à l'arbitre le choix de la victoire\"

80e minute : un en-avant inexistant

L'USAP tente d'arracher le bonus défensif. Après plusieurs échecs sur la ligne audoise, Mathieu Bélie adresse une passe sautée à Wandile Mejekevu qui marque son troisième essai personnel. Jérôme Lamarque, encore lui, signale finalement que la passe est en-avant et déclenche une nouvelle colère des sang-et-or. Alain Hyardet remonte dans les tribunes pour consulter la video et redescend vers le vestiaire des arbitres, ordinateur à la main ! Il n'y a pas l'ombre d'un doute sur la passe de Mathieu Bélie qui était largement derrière . Après avoir manifesté sur le terrain son sentiment d'injustice, Mathieu Bélie avait retrouvé son calme mais estimait que sa passe "n'était pas en-avant, on le voit bien sur les images, mais ce n'est pas non plus ce qui nous a fait perdre ce match ".

Alain Hyardet (USAP) : \"le ballon va deux mètres derrière\"

Mathieu Bélie, ouvreur de l'USAP - Radio France
Mathieu Bélie, ouvreur de l'USAP © Radio France

Mathieu bélie (USAP) : \"je ne la vois pas en avant\"

"Pas bons en touche et en défense mais on a su se battre en fin de match pour tenter d'arracher le bonus défensif"

  • Alain Hyardet

Alors bien sûr, l'erreur est humaine et Alain Hyardet ne veut pas se réfugier derrière ces deux erreurs : "je ne pourrai pas changer les choses, c'est comme ça et je ne vais pas me réfugier derrière ces deux décisions car ce n'est pas comme ça que je vais faire progresser mon équipe. Aujourd'hui j'ai envie qu'on progresse encore. Il faut qu'on s'améliore, on doit être plus performants en touche et en défense ".

Alain Hyardet (USAP) : \"je ne vais pas me réfugier derrière ces deux décisions\"

Alain Hyardet (USAP) : \"pas bons en touche et en défense\"

L'USAP a perdu beaucoup de ballons sur ses lancers en touche et son cruel passage à vide en début de deuxième mi-temps lui a été fatal. les Catalans ont encaissé trois essais en quatorze minutes, dont deux de Jerry Collins. L'USAP en tête 11 à 10 à la pause s'est retrouvée menée 31 à 14 à vingt minutes de la fin du match.

L'humiliation n'était pas loin dans les travées narbonnaises pour le peuple catalan mais heureusement sur la pelouse, l'USAP a eu une réaction d'orgueil. Wandile Mjekevu a entretenu l'espoir à dix minutes de la fin. L'USAP a ensuite mis trop de temps à revenir jouer dans le camps adverse. En toute fin de match, les Catalans ont fait ce qu'il fallait pour arracher un bonus défensif... injustement retiré.

Les supporters de l'USAP à Narbonne - Radio France
Les supporters de l'USAP à Narbonne © Radio France

L'USAP doit désormais se servir de cette frustration pour rebondir à quatre journées de la fin de la phase régulière. Les Catalans conservent leur deuxième place de PRO D2 avec deux points d'avance sur Agen (vainqueur à Montauban 33-23), quatre sur Mont-de-Marsan (battu 30 à 15 à Pau) et cinq sur Aurillac (battu 15-11 à Colomiers).

> DOSSIER SPÉCIAL : tous les articles sur la saison de l'USAP