Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Canicule : 78 départements en vigilance orange, "le recours au soin commence à augmenter"
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Pro D2 - Réaménagement du Stadium de Brive : le permis de construire est déposé

-
Par , France Bleu Limousin

La reconstruction du CA Brive est aussi en marche en dehors du terrain, alors que le CAB occupe, à mi-saison, la 4e place de Pro D2. Ce mardi, le club vient de déposer le permis de construire en vue de se doter d'un centre de performance au Stadium.

Le chantier du centre de performance est sur les rails au CA Brive, celui du changement de pelouse se précise
Le chantier du centre de performance est sur les rails au CA Brive, celui du changement de pelouse se précise © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Le président du CA Brive, Simon Gillham, l'avait dit au soir de la relégation de Top 14 en Pro D2 le 28 avril dernier : le club doit s'en servir pour rebâtir à tous les niveaux. Après avoir engagé la transition au niveau sportif avec l'arrivée du manager Jérémy Davidson, les choses se précisent aussi au niveau des infrastructures.

Le centre de performance livré à l'automne

Le CA Brive vient, ce mardi, de déposer le permis de construire pour se doter d'un centre de performance, comme cela avait été annoncé au printemps 2017. Ce projet consiste, notamment, à faire déménager toutes les installations sportives actuellement basées sous la tribune de l'Europe (principale) vers la tribune Elie Pebeyre (en face). Le permis de construire porte sur une superficie d'environ 2.000m². Il doit permettre au CAB de se doter de bureaux pour le staff, d'une salle de vie pour les joueurs, d'une salle vidéo, d'une salle de musculation, d'un espace de balnéothérapie et d'un espace médical. L'usage concernera aussi bien l'effectif professionnel que le centre de formation. "On a vraiment besoin d'un centre de performance pour être attractif" explique Xavier Ric, le directeur général du club, "_cela doit nous servir à garder nos jeunes et pouvoir en former d'autres_. Cela doit être un lieu optimal pour le développement de nos joueurs".

Les travaux devraient démarrer en mars ou avril pour une livraison espérée à l'automne 2019. Le montant du chantier est en cours de finalisation mais il pourrait avoisiner les trois millions d'euros. Car, en marge de ce centre de performance, une bodéga verra le jour, toujours sous la tribune Elie Pebeyre. Les espaces laissés vacants dans la tribune de l'Europe permettront eux de créer un "salon du président" en lieu et place de l'actuel espace médical. Le projet de quatrième tribune, côté Nord du Stadium, n'est pas abandonné, mais la priorité a été donnée par le club au centre de performance.

Nouvelle pelouse : Jeremy Davidson préfère le synthétique

Dans le même temps est mené le dossier de la réfection de la pelouse du Stadium, à la charge de la ville. Comme l'avait annoncé sur France Bleu Limousin le maire de Brive, Frédéric Soulier, la relégation du club ne remet rien en cause. Le changement interviendra bien à la fin de la saison actuelle et les visites se poursuivent afin de déterminer si la pelouse sera naturelle, hybride ou synthétique. Cela concernera aussi la pelouse du terrain annexe (Jean-Marie Soubira) qui sera aussi refait. Après avoir visité les clubs de Castres et Clermont, les équipes de la ville et du CAB se sont rendus dernièrement en région parisienne à l'INSEP et au centre national du rugby à Marcoussis. Jeremy Davidson fait savoir à France Bleu Limousin qu'il a une préférence. "Je pense qu'on peut mieux utiliser le synthétique en cas de très mauvais temps. On peut avoir plus de certitudes par rapport au travail qui est fait" détaille le manager du CA Brive, "ce serait la meilleure solution pour la suite tant à l'entraînement qu'en match". 

Reste, qu'à ce jour, aucune décision n'est arrêtée sur le choix du revêtement. Mais cette réfection de pelouse pourrait bien avoir une incidence sur le début de la saison prochaine (2019-2020), le temps de faire le chantier. Que Brive reste en Pro D2 ou soit promu en Top 14, cela devrait entraîner la délocalisation d'un match dans le stade d'une autre ville au début du prochain exercice. Le lieu n'est pas connu à ce jour.