Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

Pro D2 : Tout près du bonus défensif, Biarritz chute à Colomiers (22-15)

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Biarritz Olympique, qui jusque dans les dernières secondes aurait pu prendre le bonus défensif, sort vaincu dans ce duel du haut de tableau contre Colomiers en clôture de la 15e journée de Pro D2.

A la mi-temps Biarritz perdait 13-10 sur la pelouse du stade Michel Bendichou
A la mi-temps Biarritz perdait 13-10 sur la pelouse du stade Michel Bendichou © Radio France - Stéphane Garcia

Colomiers, France

Même s'ils ont vendu chèrement leur peau, les joueurs du Biarritz Olympique s'inclinent 22-15 à Colomiers en clôture de la 15e journée de Pro D2. Jusque dans les dernières secondes, le BOPB aurait pu rentrer au Pays basque avec le bonus défensif, mais la marche a finalement été trop haute ce dimanche après-midi.

Encore une fois, à réaction

L'entame de match est compliquée pour les Rouge et blanc. Asphyxiés par une ligne défensive columéraine agressive. Dans l'aspiration d'un paquet d'avants dominant, les joueurs à la Colombe vont maintenir sous pression Biarritz, acculé dans son camp. Au bout d'un temps fort, et d'une succession de mêlée à 5 mètres de l'en-but, ce qui devait arriver arriva : essai de pénalité pour Colomiers (10-0, 22e minute).

La réaction biarrote arrive de suite. Sur l'engagement et après une combinaison en touche, François Vergnaud, Charles Bouldoire parviennent franchir le premier rideau columérain. Derrière, Pierre Bernard avec une transversale au pied trouve Steeve Barry pour l'essai, transformé par l'ouvreur biarrot (10-7, 24e). Biarritz va même égaliser grâce à son buteur mais retombe dans ses travers : la conquête, l'indiscipline. Ruffenach écope un carton jaune et Thomas Girard, l'arrière de Colomiers, redonne l'avantage à son équipe à la pause (13-10, 40e).

La conquête défaillante 

En infériorité numérique pour le début du second acte, le Biarritz Olympique souffre. Sous les coups de butoir du pack columérain. L'USCo reprend six longueurs d'avance (16-10, 44e). Biarritz a beau essayer de ressortir de son camp, en relançant balle en main, Ximun Lucu, Charles Bouldoire, Steeve Barry en tête, les incursions dans le territoire haut-garonnais sont stériles. Les fautes de mains, trop nombreuses.

La conquête biarrote est sans doute le symbole de ce qui manque au BOPB par rapport aux autres formations du top 4. Cinq ballons perdus en touche, huit pénalités concédées sur mêlée sur l'ensemble du match. S'ajoute à cela les blessures successives de Pierre Bernard et James Hart (qui venait alors de remplacer Barnabé Couilloud), touchés à l'épaule tous les deux après l'heure de jeu. Trop pour pouvoir inquiéter une équipe de Colomiers, qui va profiter de la moindre occasion pour s'échapper grâce à deux nouvelles pénalités (22-10, 69e).

Au bout... des regrets

Malgré tout, les Biarrots sont de retour dans le camp de Colomiers. Ils obtiennent plusieurs pénalités et décident à chaque fois de jouer la touche. Les esprits vont s'échauffer dans cette fin de match. Biarritz finira même en double supériorité numérique suite aux cartons jaune distribués à Maxime Granouillet et Romain Bézian. Le BOPB va pousser, dans le sillage de ses trois-quart survoltés, pour chercher le bonus défensif. Les Biarrots finissent par exploiter leur surnombre. Jarrod Poï porte le ballon et sert sur l'aile droite Steve Barry, pour un essai en coin et un doublé.

Malheureusement, la tentative de transformation d'Ilian Perraux touchera le montant gauche. On en reste là : 22-15. Les deux essais inscrits par les joueurs de Nicolas Nadau et Shaun Sowerby n’auront pas suffi. Biarritz avait l'opportunité de revenir à hauteur des Columérins au classement, en cas de victoire. Mais avec cette septième défaite de la saison, les Rouge et blanc sont désormais relégués à neuf unités du top 4. Colomiers, de son côté, prend la troisième place à Oyonnax. Prochain match pour le BOPB : le vendredi 10 janvier, avec la réception de Carcassonne.

Le Biarritz Olympique a refusé de répondre à nos questions à l'issue de ce match.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu