Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby DOSSIER : Top 14 : résultats, classement et calendrier

Pro D2 - Vainqueur du choc des leaders à Oyonnax, Brive s'ouvre en grand la porte des demi-finales

-
Par , France Bleu Limousin

Brive vient de faire le coup parfait, ce jeudi soir, en ouverture de la 29e journée de Pro D2. Le CAB s'est imposé 22-10 à Oyonnax pour le choc des leaders. Si l'opération n'est pas encore mathématiquement confirmée, le CAB valide presque assurément sa place directe en demi-finales.

Victorieux 22-10, Brive fait tomber Oyonnax à Charles Mathon
Victorieux 22-10, Brive fait tomber Oyonnax à Charles Mathon © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Brive a réussi un coup de billard à bandes multiples ! Ce jeudi soir, en ouverture de la 29e et avant-dernière journée de la saison régulière de Pro D2, le CAB a frappé un coup énorme. En s'imposant 22-10 à Oyonnax, co-leader avec Brive avant le coup d'envoi, les Corréziens prennent seuls la tête du classement et s'ouvrent en grand la porte pour la qualification directe en demi-finales du championnat. Mathématiquement, l'opération est sûre à 99% à une journée de la fin de la saison régulière en attendant le résultat de Bayonne contre Massy, ce vendredi. Dans les faits, le ticket est en poche puisque Brive compte 10 points d'avance sur les Basques alors qu'ils leur restent deux rencontres à jouer dont une sur la pelouse du CAB dans dix jours.

L'équipe bis répond aux médisants

Les Brivistes ont aussi répondu aux médisants. Ils ont fait taire ceux qui prédisaient, alors que le CAB se présentait dans l'Ain avec une équipe remodelée, qu'une rouste était promise par les Oyomen. Maître du jeu et de l'occupation, les hommes de Jeremy Davidson ont parfaitement dominé la pluie, le fort vent défavorable et les ambitions de l'USO en première période (12-10). La deuxième période, plus hachée, a aussi tourné en faveur du CAB (22-10). Certains joueurs, moins sollicités que d'autres depuis le début de la saison, ont répondu présents et montré qu'on pouvait compter sur eux : Uys, Fourcade et Enzo Hervé, décisif sur les deux premiers essais brivistes, ont assuré. Très peu vus cette année, Benjamin Pètre, auteur d'un essai et très actif au milieu du terrain, et Peceli Nacebe, auteur d'un essai et d'une relance fulgurante pour l'essai de Marques, n'ont pas raté l'occasion de sortir du lot.

"On ne venait pas ici pour prendre 50 points et faire reposer les cadres"

" On est venu sans pression " lâche Benjamin Pètre, " elle était sur les épaules d'Oyo pour assurer leur place en demi-finale à la maison. Tout le monde a dit qu'on est venu avec une équipe bis, moi le premier dans cette équipe bis. Mais, on avait tous à prouver que, même si on est l'équipe bis, on ne venait pas ici pour prendre 50 points et faire reposer les cadres avant le match de Bayonne " lance le trois-quart centre, en fin de contrat en Corrèze, et qui ne sera pas conservé par le CAB. " On avait envie de montrer qu'on serait encore présent jusqu'à la fin pour l'équipe et le club. Je pense qu'on a plutôt réussi. Et puis, ça fait toujours plaisir de gagner à l'extérieur, surtout chez un concurrent direct pour les phases finales. Si on doit se retrouver plus tard, on aura peut-être l'ascendant psychologique ". L'orgueil était-il touché ? " Ca nous a motivés. Au fond, tu te dis qu'on n'a plus besoin de toi et que tu as passé l'âge. Quand on fait appel à toi pour faire reposer les autres, il y a deux solutions. _Soit tu le prends mal et tu joues au con. Soit tu fais comme on a fait, tu ne dis rien, tu bosses et tu fais le boulot_. Au final, ça paye. Personne n'attendait Peceli, il a aussi fait un très bon match ".

"Presque le match parfait, je suis très fier des joueurs"

Grâce à ce quatrième succès loin du Stadium cette année, le troisième chez des probables qualifiés après Vannes et Nevers, le CAB file donc droit vers une demi-finale au Stadium. Mais le manager Jeremy Davidson tient à temporiser les ardeurs.

Les matchs de la 29e journée

Le classement